Coupe de la CAF : Vers un système en 4-4-2 contre le Deportivo Niefang.

Après 5 ans d’absence, le Dcmp effectue son grand retour sur la scène continentale. Les immaculés jouent contre les équato-guinéen du Deportivo Niefang. La manche aller est prévu demain mardi 06 mars  à 15h30 au stade des Martyrs de Kinshasa.

Ainsi, pour ce match, le coach Otis Ngoma plancherait pour un système en 4-4-2. La tendance se dégage au vue des 3 matches amicaux qu’a livrés le Dcmp la semaine passée. C’est le système qui a été utilisé dans l’équipe probable prévu pour débuter la partie.

Adepte du football total par le passé en 4-3-3, le coach Otis nous montre un tout autre visage cette saison. Il privilégie le pragmatisme, càd d’abord le résultat et ce peu importe la manière. Si cela ne plait pas à certains, cette tactique a produit des fruits sur le plan compteur.

Le Dcmp a établi son propre record en terme des points acquis dans la phase préliminaire (42 points et sans défaite) depuis le lancement de cette formule et a fini meilleur défense de toutes les zones réunies (4 buts encaissés). Une sacrée performance.

Un système risqué.

Ce n’est pas la première fois qu’Otis joue en 4-4-2. Seulement c’est un système qu’il utilise trop souvent en cours de match et très rarement dès le début. Par exemple, depuis la saison passée jusqu’à ce jour, il n’a débuté que 3 fois dans ce système.

Le bilan quand il a commencé un match dans ce système est de 2 victoires (contre Rck et Bukavu Dawa) et un nul (contre Don Bosco). Bref il n’a jamais débuté ainsi face à un grand club ou dans un match à grand enjeu.

Si le bilan est largement positif, il faut aussi noter  que c’est lors de ces 3 matches que le club a enregistré plus des tirs cadrés de l’adversaire. Donc ce système expose grandement l’équipe, qui perd de fois un certain équilibre dans le jeu.

Un milieu mis  à rude épreuve.

Interrogé, un joueur qui a requis l’anonymat nous a déclaré ceci : « Ce système exige d’avoir des joueurs très intelligent et surtout très discipliné tactiquement ». En effet, ce dispositif est très exigeant surtout pour les milieux.

En phase offensive l’équipe se projette bien avec un surnombre des ailiers et latéraux. Mais le repli défensif exige aux ailiers de venir gonfler le milieu, chose que nos joueurs ont du mal à respecter. Ce qui coupe l’équipe en 4-2-4, avec seulement 2 milieux pour couvrir tout l’entrejeu.

 A titre explicatif, nous l’avons vécu lors de la 2è mi-temps du dernier match contre l’As Dragon Bilima. Quand l’équipe est passée dans ce système, nous avons subi le match avec plus des tirs tentés par l’adversaire et 3 corners (en 1ère période les monstres n’ont eu aucun corner).

Dans ce dispositif, les ailiers ou excentrés sont des milieux de terrain. Par contre, dans l’animation, les nôtres se comportent  en attaquant. Ce qui laisse une grande zone à couvrir pour les 2 milieux centraux. Bref, nous demandons au staff de bien recadrer les joueurs pour la victoire attendue demain.

Prof Garry Kande

 

Catégorie: