Coupe de la CAF : Ce qu’il faut savoir des Anges de Fatima

Pour son entrée en campagne africaine, le Dcmp joue demain mercredi 28 novembre les Anges de Fatima. Rencontre programmée  au stade des Martyrs à 15h30. C’est depuis hier en fin d’après-midi que les centrafricains ont foulé le sol kinois.

Les Anges arrivent avec beaucoup d’ambitions comme l’a dit leur coach Léopold Ndoua en conférence de presse :’’Nous disposons d’assez d’atouts pour battre ou mettre en difficulté le Dcmp ici à Kinshasa. Nous connaissons bien le football congolais’’.

Les rouges et blancs viennent de finir 2è de la Ligue de Bangui, faisant office du championnat national. Ils sont aussi détenteur de la coupe nationale. Depuis la fin de la saison en septembre, les Anges se sont tournés vers des matches amicaux pour se mettre en jambes.

Leur dernier match amical livré remonte au 22 novembre. Victoire écrasante (5 – 2) face au champion en titre SCAF (stade centrafricain), qualifié pour la ligue des champions africaine. Un résultat très satisfaisant pour les rouges et blancs.

Saint – Faure Dimokogna, l’arme fatale

La force de cette équipe reste sa ligne offensive. Avec un jeu court et rapide, Fatima est une équipe qui se crée beaucoup d’occasions. Son atout majeur se nomme Saint – Faure Dimokogna. Cet international centrafricain a fini meilleur buteur du championnat.

 A son actif, 25 buts en 22 matches joués. Il marque donc en moyenne à chaque match. Les défenseurs du Dcmp sont prévenus. Un autre joueur à surveiller est Lionel Zana Wakoumalo alias Lionel Messi.

C’est lui la plaque tournante de cette équipe. Au milieu, il impose le rythme du jeu.  A part ces deux joueurs, Fatima dispose d’autres internationaux centrafricains. Il y a le gardien Elvis Samolah, les défenseurs Thibault Ban et Sadock Ndobe.

Avantage au Dcmp

Le match s’annonce donc pas facile pour les immaculés. Mais le Daring a un avantage historique face aux centrafricains. C’est la 3è fois que ces deux équipes se croisent. A chaque fois le Dcmp s’est toujours qualifié.

En 4 matches, les Toupamaros comptent 2 victoires et 2 nuls. Au total 6 buts marqués et un seul encaissé. Il faut donc prendre l’adversaire au sérieux pour ne pas commettre les erreurs de la saison passée face à la modeste équipe équato-guinéenne de Niefang.

Pour rappel le match retour se jouera à Bangui une semaine plus tard soit le 5 decembre. En cas de qualification, le vainqueur affrontera le gagnant de la double confrontation entre San Pedro (Cote d’ivoire) et Gambia Armed Forces (Gambie) au tour suivant.

Prof Garry Kande   

Catégorie: