Ricky Tulenge motive : marquer plus de buts et se qualifier à Kinshasa

Photo Papy Ngandu, photographe officiel du DCMP-Imana

Marquer trois ou quatre buts à la manche aller. Tel est le service minimum que le capitaine du DCMP, Ricky Tulenge recommande à ses coéquipiers. Une ambition exprimée mardi 27 novembre, à la conférence d’avant-match contre les Anges de Fatima, en préliminaires de la Coupe de la CAF. Celui que les Toupamros ont surnommé « Ballon », de par son génie, veut « décrocher la qualification au premier match ». « A l’extérieur, on ne sait jamais », prévient-il. En résumé, les réponses de Ricky « ballon », aux questions des journalistes.

Question : Ricky, nous savons ce qui s’est passé quand vous avez raté votre entrée en coupe d’Afrique la saison passée. Pour l’ancien coach Otis, vous n’aviez pas vos primes de match. Est-ce que tous ces petits détails sont réunis à ce jour ?

Ricky : Ça c’est une nouvelle saison. L’année dernière nous l’avions mal commencée par rapport à nous-même les joueurs. Cette année nous avons encore haussé le niveau car les entrainements sont différents de la saison passée. Avant il n’y avait pas vraiment de l’entente entre nous joueurs, mais cette année nous regardons tous dans la même direction entre joueurs et staff. Donc nous voulons imposer notre jeu demain et décrocher notre qualification dès la manche aller. Nous devons marquer beaucoup de buts car à l’extérieur on ne sait jamais.

Vous n’avez pas eu le temps de voir l’adversaire, mais comment vous rassurez les supporters que vous allez battre cette équipe facilement ?

D’abord l’avantage c’est parce qu’on joue chez nous. On n’a pas besoin de les connaitre, nous devons imposer notre jeu. C’est à eux de nous connaitre car nous jouons chez nous. Nous avons 80% des chances de notre côté. Pour moi nous devons marquer 3 à 4 buts car tout peut arriver à l’extérieur. Ce qui pour le moment important c’est le résultat de demain.

Tu es capitaine et assez expérimenté, tu as disputé beaucoup des matches au niveau africain. Comparativement à la saison passée, qu’est-ce qu’il faut vraiment changer pour passer ce tour et espérer intégrer la phase des poules ?

Bon pour moi personnellement la saison passée je revenais d’une blessure. Cette fois si je suis en forme et entier. Je suis conscient que quand les gens viennent, regardent notre ligne d’attaque c’est moi qu’on regarde en premier. En plus je suis capitaine. Demain la victoire sera notre, nous allons marquer beaucoup des buts. Je suis confiant du travail donné par le staff, nous travaillons beaucoup devant le but. Si vous regardez notre ligne d’attaque en championnat, nous avons tous marqué. Donc je suis sûr que demain nous ferons un très bon match.

Prof Garry Kande.

Catégorie: