Dcmp – Anges de Fatima : Peter Kalawole élu homme de match

En match des préliminaires de la coupe de la CAF, le Dcmp s’est largement imposé face aux Anges de Fatima (4 – 1). Le match s’est joué hier mercredi 28 novembre au stade des martyrs. Une victoire convaincante qui place des immaculés dans un bonne position pour la qualification.

Mais le but encaissé dans les temps additionnels par les immaculés promet une rencontre alléchante lors de la manche retour. Le Daring a montré tout de même deux visages. Très en jambes en 1ère période, les joueurs ont géré en seconde partie.

Dans l’ensemble le Daring a très bien contrôlé la partie, avec beaucoup d’occasions créées et moins concédées. Au total 12 tirs dont 5 cadrés pour le Daring contre 7 dont un seul cadré pour l’adversaire.

Coté centres dans le jeu, les immaculés en ont réalisés 13 contre 10 pour les visiteurs. Très dépassés par la technique des congolais, les centrafricains ont commis 27 fautes. Les Toupamaros en ont commis 10. Seull bémol les trois cartons jaunes obtenus par Kayembe, Koné et Paul.

C’est seulement coté corners que Fatima a dominé Dcmp, 5 contre un seul pour les locaux. Pour son match parfait, Peter Kalawole est élu homme du match (8,5). Doté d’un instinct de tueur, le nigérian a inscrit un doublé pour son équipe (33è, 47è). Solide dos au but et dans la conservation du ballon, il a permis au bloc de gagner quelques mètres dans les transitions offensives. Ses déviations ont pesé sur la défense adverse. Le nigérian commence à s’imposer sur le front de l’attaque des Toupamaros. Il va céder sa place à Dago (65è).

Ricky (8) : Quel artiste ce joueur. Ses accélérations et ses qualités techniques ont martyrisé ses adversaires. Il fait un très bon match avec une passe décisive et un but. Il l’a dit en conférence de presse d’avant match que le Dcmp devait marquer 3 à 4 but. Une promesse tenue par le capitaine du Daring.

Assante (7,5) : Un latéral atypique. S’il n’est pas un très bon défenseur, le ghanéen est un redoutable contre attaquant. Très à l’aise balle au pied, il apporte beaucoup dans les phases offensives. Coutumier des buts venus d’ailleurs, il inscrit un but dans un angle très fermé après un déboulé sur son couloir gauche (41è). Blessé il cède sa place à Baometo (79è).

Mukoko (7) : Quand il va bien, l’équipe n’est pas la même. Solide tant défensivement qu’offensivement, il n’a rien laissé passer sur son couloir. Il offre en plus une passe décisive sur le premier but de Peter d’un centre sublime dans la surface. C’est le joueur qui a le plus centré dans le match (5 centres réussis).

Mbele (6,5) : Sa vitesse et sa vivacité ont semé le trouble dans le camp adverse. Intenable sur son côté droit, il a multiplié les courses, provoquant plusieurs occasions franches. C’est sur une faute sur lui dans la surface que le Dcmp obtient le penalty transformé par Ricky.

Koné (6,5) : Il a beaucoup permuté dans les postes offensifs. Tantôt meneur, il a aussi évolué beaucoup plus haut sur un coté de l’attaque. Très précis dans ses transmissions, il a aéré le jeu des immaculés. Véritable rampe de lancement des offensives de l’équipe.

Loko (6) : Dans la lancée de son bon début de saison, le béninois a rendu une bonne copie. Calme et serein dans ses prises de balle, le relayeur a fait du bien à l’équipe. Il n’a pas hésité à se projeter vers l’avant pour percer le bloc adverse.

Isaac (6) : Le roc a tout simplement été infranchissable. Par sa présence physique, il inspire le respect. Son sens du placement et sa lecture du jeu lui ont permis d’intercepter beaucoup des ballons. Un match sérieux pour le Nigérian.

Kayembe (5,5) : solide dans les duels, il n’a pas été bougé dans sa zone. Sa taille et son bon timing ont fait de lui intraitable dans les airs. Il a répondu présent dans les duels aériens.

Barel (5,5) : toujours serein sur sa ligne, l’expérimenté gardien du Daring a passé un après-midi moins compliqué. Ces partenaires ont fait un bon boulot devant. Néanmoins il sort une parade exceptionnelle face à un attaquant centrafricain dans les temps additionnels de la 1ère période (46è). Il n’a pu rien faire sur le penalty par la suite.

Inonga (5) : Placé devant la défense en sentinelle, l’habituel défenseur central a mis du temps pour entrer dans la partie. S’il a eu de fois du mal à se positionner et se situer, il a tout de même récupérer beaucoup des ballons. Il sort sur blessure et remplacé par Paul (69è).

Prof Garry Kande   

 

Catégorie: