Vodacom Ligue 1

La manita !

1, 2, 3,4 et 5. Non vous ne rêvez pas. Le compte est bon. 5 buts à brosse, c’est le score que le DCMP a infligé à Dragons/Bilima mardi 29 septembre au stade Tata Raphaël, en match de la deuxième journée de la phase de poule de la Ligue nationale de football (Linafoot). Avec cette écrasante victoire, Imana occupe seul le podium de la zone Ouest avec six points en deux sorties, pour 8 buts marqués (il faut le faire) et un seul encaissé.

Il y a bien longtemps que les supporters s’étaient régalés dans les gradins, avec une attaque mitraillette, qui rappelle celle de Kakoko, Kidumu, Mpia Luata, et les autres.

Dragons n’a pas eu le temps de cracher le feu sur le faucon. Dès la 4e minute, l’oiseau blanc survole le stade Tata Raphaël et lance une flèche sur l’œil du Monstre. Le premier but est signé Junior Kone.

Sur une passe en profondeur, l’Ivoirien fait juste un contrôle et trouve son pied gauche à l’entrée de la surface de réparation pour battre le jeune « Bilima » (Monstres). 1-0.

Trois minutes après, Ricky Tulenga s’illustre avec un but splendide. Sur une passe de Tony Huston, le latéral droit du DCMP, le champion d’Arc-en-ciel fait une retournée acrobatique pour battre à nouveau le portier de dragons. 2-0.

Le stade explose de joie. Nous ne jouons que la 7e minute. Les Monstres n’ont même pas eu le temps de relever la tête de l’eau.

Imana calme le jeu. Question de laisser son adversaire respirer. Mais ce sera juste pour 15 minutes.

Tony Huston avait décidé d’en découdre avec les Monstres. Il fait encore une montée et crée un surnombre dans l’attaque. Tous les défenseurs de Dragons se ruent vers « Obama ». Junior Kone trouve de l’espace. Il réceptionne le centre de Huston à la surface de réparation. Devant lui, une forêt de jambes dans la ligne de but…au lieu d’attaquer le joueur.

L’Ivoirien a le temps d’ajuster sa frappe et loger la balle au fond de filet. 3-0.

Un but anthologique

Un but que nous avons vu depuis 1998 avec Kifu Apataki contre Vclub. Cette fois, il nous vient d’un joueur étranger : Salif Cissé, le Français.

Sur une balle de corner, il tire et marque. Anthologique, spectaculaire…les mots manquent pour décrire ce quatrième but marqué à la 32e minute. 4-0.

Ça faisait longtemps que les supports s’étaient autant régalés dans les gradins.

Mi-temps. La pilule est amère à boire pour les Dragomen et aussi pour le gardien Bilimien.

Ce dernier sera même remplacé par un autre. Il est débordé. Il n’en revient pas.

Mwinyi Zahera en profite pour faire tourner son effectif.

Ladji Zito, Junior Kone et Salif Cissé cèdent leur place à Kodi, Mbidi et Lelo.

Blaise marque à son tour un autre but anthologique, décidément surmotivé par des quolibets des « voisins ».

Kevin Persemain très mobile à l’attaque fait une passe en dehors de la surface de réparation et Lelo a le temps d’armer son pied gauche. Pleine lucarne. Le filet bouge. Le gardien n’a fait que constater le dégât. 89e minute.

C’est le quantième but déjà ? 1, 2, 3, 4, et 5. La Manita.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer