Vodacom Ligue 1

Mukoko Amale, l’homme fort du DCMP face à MK

MK s’est dressé en adversaire coriace face au DCMP mercredi 5 octobre dernier. Bien qu’arrivé au bout des « Rouge et or » de Lemba, Les Immaculés ont souffert avant de l’emporter 2-1. Point n’est besoin de rappeler que l’équipe de Max Moke a toujours posé des soucis à Imana.

Daring a beaucoup souffert dans ce match et surtout en seconde période où MK a totalement dominé la rencontre.

Les deux équipes ont joué en 4-3-3. C’est grâce à son pressing haut que MK a pris le dessus dans ce match. Les « Vert et blanc » ont plus été attentistes et moins tranchants dans le pressing, laissant la  possession à l’adversaire.

Ce qui justifie les 20 centres réalisés par MK contre 18 pour le Daring. En termes d’occasions le DCMP a eu 11 tirs dont 8 cadrés contre 17 tirs dont 8 cadrés pour l’adversaire.

En ce qui concerne les corners le DCMP en a obtenu 6 contre 4 pour MK.Symbole de leur pressing haut, MK a commis 21 fautes contre 11 pour les Toupamaros.

Dans cette souffrance, quelques joueurs ont émergé du lot. Voici leur prestation telle que décrite par « Prof Garry Kande ».

Mukoko Amale  (6,5) élu homme du match.

Positionné en défense centrale depuis le début de la saison, ce jeune a été la seule vraie satisfaction de l’équipe dans ce match.  Très physique et fort dans les duels, il a bien couvert sa zone et son coéquipier dans l’axe. Précieux et précis dans ses interventions, il a sauvé l’équipe dans plusieurs situations.

Lola (6): Sorti sur blessure (57è), il a confirmé sa forme en ce début de saison. Face à ses anciens coéquipiers, il a fait un match parfait. Défensivement il n’a rien laissé passer et de temps en temps il n’a pas hésité à se projeter vers l’avant pour créer le surnombre. Toujours simple et sobre dans son jeu.

Musingu « Tempo » (6): Même s’il n’a pas marqué c’est le seul qui aura gêné l’adversaire toute la partie. Très percutant et technique, il a été à l’origine de la majorité des attaques du DCMP. Mais il a péché dans les derniers gestes soit pour une passe soit pour marquer.

Mundele (5,5): Il a inscrit son 2è but en 2 matches cette saison. Très présent dans la surface, il a raté des occasions nettes qui pouvaient mettre son équipe à l’abri. Il s’est éteint en seconde période et sera remplacé par Davis. Un match moyen mais il peut faire mieux.

Ricky (5,5): Très en jambe en début de match dans ses prises des balles, il a marqué le 2è but sur une tête. Mais il a petit à petit perdu la lucidité et la percussion quand l’équipe a été dominée.

Zito (5): Abandonné seul au milieu du terrain, il s’est battu comme à son habitude. Mais son abattage habituel n’a pas été au rendez-vous. Avec un bloc très bas en seconde période il a eu du mal à trouver ses partenaires pour relancer le jeu.

Manitu (4,5): un match très moyen pour lui. Si défensivement il s’est défendu, son apport offensif a été médiocre. Il a trop souvent hésité à prendre son couloir ce qui a ralenti le jeu et privé l’équipe d’étirer le bloc adverse.

Koné (4): un match à oublier pour celui qui a souvent porté son équipe. Métronome du jeu, il a complètement raté son match en enchainant les mauvais choix. Passes imprécises, lenteurs et pertes des balles, voilà ce qu’il nous a proposé sur le terrain.

Siadi (4): Pas très serein sur sa ligne, il n’a pas rassuré. S’il a effectué quelques bons arrêts, il pouvait empêcher à l’équipe d’encaisser ce but si sa sortie était bonne. Ses sorties hasardeuses ont inquiété le public.

Doxa (3,5): Pour son retour en compétition après sa blessure, le capitaine est passé complètement à côté de son match. Absent dans la récupération et dans la relance, il s’est pas bien situé dans ce milieu. Un pari très risqué pour le coach de l’avoir titularisé car physiquement aussi il a accusé le coup.

Cissoko (3): Un pauvre match pour lui qui a souvent été en retard dans ses interventions. Il a perdu beaucoup de duels pour un joueur de l’axe. Sur le but il a laissé Mombo centrer sans être agressif sur le porteur du ballon. Nonchalant et fébrile dans ses relances, il a mis en danger l’équipe à chacune de ses interventions.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer