Au coeur du DCMP

Les grandes équipes ne meurent jamais

L’histoire est têtue mais se répète souvent. Qui a dit que les grandes équipes mourraient ? Jamais. Le Daring club Motema Pembe vient de passer cinq années de vide, cinq années de souffrance et beaucoup l’avaient déjà enterré. Mais c’était sans faire un background sur l’histoire du football, à travers le monde.

Même les clubs européens passent parfois des moments difficiles. C’est le cas de la Juventus de Turin dit la vieille dame.

Une équipe célèbre de l’Italie, qui a vu passer dans son effectif des illustres joueurs que nous connaissons (Zidane, Del Piero, Pirlo,.. .) mais qui a connu des problèmes jusqu’à être relégué en 2e division.

Avec le soutien de tous ses inconditionnels dont leurs fervents supporters, l’équipe est remonté en première division du Calcio (championnat italien) en alignant 4 titres consécutifs et à la clé une finale de la champion’s league, perdue contre Barcelone l’année dernière.

En France, le Paris saint Germain (PSG) a passé plusieurs saisons sans briller et a longtemps lutté contre la relégation, en voyant la domination sans partage de Lyon.

Avec toujours le soutient de ses supporters qui n’ont pas abandonné leur équipe malgré les moments de turbulence et la venue des Qataris, l’équipe est aujourd’hui la meilleure en France avec 3 titres consécutifs.

Tout comme en Italie ou en France, l’histoire est têtue et se répète toujours car il n’y a rien de nouveau sous le soleil. En République démocratique du Congo (RDC), le géant Daring club Motema Pembe Imana Matiti Mabe a aussi connu des moments de troubles comme ses pairs de la Juventus ou le PSG.

C’est la meilleure équipe du pays qu’on ne peut pas présenter, qui a connu de très grands joueurs du pays, avec le palmarès le plus riche de tous les clubs sur le plan local.

Mais les ennemis de cette équipe n’ont pas vu d’un bon œil les performances de ce grand club. Selon eux, le DCMP était un champ favorable pour planter des querelles intestines et vaines. Et la récolte ? Ces graines ont poussé et ont engendré des doutes dans la famille Imana en emportant les plus faibles qui du reste regrettent.

Le Daring a connu des moments sombres de son histoire.

Comme les grands clubs ne meurent jamais, toujours avec le soutien de ses vrais supporters et la venue d’un homme providentiel à savoir Gentiny Ngobila, le DCMP se réveille.

Gentiny a amené avec lui le milliardaire Henry Legarda et un héros dans l’ombre : le président de l’Assemblée nationale de la RDC, aubin Minaku.

Ce trio a mis en place une bonne organisation et a recruté des joueurs de talent.

Gare à ces personnes, le DCMP se relève. L’équipe a changé de dimension, se modernise, se professionnalise et espère des jours meilleurs vu les efforts consentis.

Les supporters sont aujourd’hui fiers de leur équipe, ne jurent que par elle.

Les brebis égarées commencent à rentrer par millier et chaque jour. Comme l’histoire est toujours têtue et se répète, ne soyons donc pas surpris de voir le Daring enchainé des titres comme les exemples de la Juventus et du Paris saint Germain.

La marche vers le titre de la Linafoot est amorcé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer