Vodacom Ligue 1

Keita-Cissoko, la paire solide du DCMP

DCMP joue, gagne, perd, et concède des matches nuls. L’équipe marque mais elle a concédé beaucoup de buts lors de ses 3 premières journées. Tenez. En quatre rencontres livrées, le club a concédé 5 buts pour ses trois premiers rendez-vous. Une moyenne d’1,6 but par match (si on ne tient compte que des rencontres où l’équipe a encaissé). Une seule fois l’équipe n’a pas encaissé. C’était vendredi 14 octobre dernier contre Rojolu, un match qui s’est soldé par un résultat nul et vierge.

Le DCMP n’a pas encaissé grâce à la paire Salif Keita et Ava Dongo Cissoko. C’est cet axe qui a arrêté l’hémorragie des trois premières journées.

Il semble que le coach Otis a finalement trouvé son axe. les chiffres le démontrent.

Avec Ava Dongo et Salif Keita, l’équipe adverse n’a bénéficié d’aucun corner. Les attaquants adverses n’ont réussi qu’à sortir deux tirs cadrés.

Cela s’explique par les points forts de ces deux axiaux : ils gagnent tous les duels aériens, ils sont agressifs, techniques et sont forts dans la relance.

Sans eux, l’équipe a concédé une moyenne de 5 tirs cadrés et 3,5 corners par match pour les trois premières rencontres.

Deux raisons majeures justifient ce début catastrophique de la défense imanienne.

Une défense remaniée

Si la saison dernière, le point fort du DCMP était la défense, cette année, c’est le tendon d’Achille, du moins, pour les trois premières journées.

Pour cette saison, la défense a été remaniée à 60%.

Sur les 10 défenseurs recrutés lors de la cérémonie de présentation des joueurs, seuls 4 anciens ont été retenus, contre 6 nouveaux [NDLR : nous ne nous basons que sur les joueurs présentés].

Pour la saison 2015-2016, en 32 matches joués, le Daring n’avait en réalité encaissé que 19 buts sur le terrain, cela faisait une moyenne de 0,5 but par match.

Une moyenne qui est déjà dépassée en trois matches pour cette saison !

Notez par ailleurs que le recrutement continue, et Otis Ngoma n’est pas à ce jour en mesure de nous présenter un effectif définitif. Il y a encore deux Burkinabés qui sont en essai ! Il se pose un sérieux problème de gestion de l’effectif.

Nous osons croire que c’est la première raison de la fébrilité de la défense.

Tâtonnement du coach

Le coach Otis Ngoma, a d’abord tâtonné avant de trouver la bonne paire axiale. Selon lui, « il devrait faire tourner son effectif ».

Dans le souci de « tourner son effectif », Otis nous a proposé 4 axes différents pour 4 matches.

Contre RCK, une défense Manitou Matondo-Ava Dongo-Mukoko Amale et Lola Merveille. La même défense a été reconduite contre MK.

C’est à la troisième journée contre Dragons que tout a changé. Manitou « Zododo » impérial jusqu’ici a conservé sa place. Il y a eu deux nouveaux : Andy Bikoko qui a joué dans l’axe avec Mukoko Amale et Lola rempacé par Ikuku.

La dernière paire axiale Mukoko Amale-Bikoko a concédé 3 buts dans un seul match.

Seule la paire axiale Salif Keita-Ava Dongo a été inviolée. Il appartient à Otis Ngoma de renouveler sa confiance à cet axe qui a arrêté l’hémorragie…de buts.

Articles similaires

81 commentaires

  1. Just desire to say your article is as astounding.

    The clarity in your post is just spectacular and i can assume you are an expert
    on this subject. Fine with your permission allow me to grab your feed
    to keep updated with forthcoming post. Thanks a million and please continue the rewarding work.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer