Amical

Amical : un match moyen du DCMP face à Rangers

Le DCMP a affronté, samedi 26 mars dans la matinée, l’AC Rangers au Stade Tata Raphaël. Un premier match du nouvel entraineur Otis Ngoma sur le banc club. C’est une prestation moyenne des Immaculés face aux protégés du président Lambert Osango. Un début mitigé pour le remplaçant de Mwinyi Zahera qui a testé ses joueurs avant la troisième rencontre des vert et blanc de la capitale au play-off de la Ligue nationale de football (Lnafoot).

Rangers évolue au championnat de l’Entente provinciale de football de Kinshasa (Epfkin) et se classe 2e.

Otis Ngoma a mis en place une animation en 4-3-3, avec un milieu en triangle à pointe haute [NDLR : un meneur et deux récupérateurs]. Pour ce match, Koné évoluait en meneur derrière Lelo.

Le DCMP a commencé timidement ce match. C’est d’ailleurs les Rangers qui allument la première mèche dès la 2e minute.

Sur un centre devant le but, l’attaquant adverse manque le cadre.

La réaction du DCMP ne se fera pas attendre. Sur une incursion de Lelo, l’attaquant Imanien bute devant le gardien (4è).

Dominateur dans l’entrejeu, les corbeaux kinois monopolisent le ballon, obligeant les immaculés à courir. Sur une passe en profondeur et dans une défense battu, l’avant centre de Rangers rate l’occasion de scorer grâce à une sortie intelligente du gardien Siadi (22e).

Toujours dominateur en ayant la possession, Rangers enchaine une combinaison de classe. Heureusement que la frappe sera contré par Wembo (36è).

Dans la foulée de cette occasion, Lelo sera lancé dans la course coté gauche. Très percutant et l’unique satisfaction de DCMP en attaque, Lelo enchaine les dribles et passements des jambes. Il passe en revue la défense et son centre touche la main d’un défenseur.

L’arbitre n’hésite pas à siffler un penalty converti par Koné sur un contre pied parfait (37è).

La mi-temps intervient sur cet avantage d’un but à zéro en faveur des Immaculés.

Match difficile

Pour son premier match amical, le technicien Imanien a été privé de nombreux de ses éléments clés. Hormis les internationaux en raison de la journée Fifa (Bangala, Matampi, Kevin, Salif Keita, Hafizi, Doumbia) et les blessés (Sanogo et Wegha), certains ont brillé par une absence non justifiée (Zito et Cissoko).

En seconde période, le coach Otis Ngoma procède aux premiers changements. Tempo, Kaboré, Coulibaly et Mazowa remplacent Manitu, Mukoko, Ricky et Lelo.

Sur une passe en retrait de Wembo, Coulibaly seul au point de penalty rate son contrôle et sera repris par la défense adverse (46è). Un vrai gâchis de l’attaquant malien.

Toujours avec une possession supérieure, Rangers manque un but sur un centre croisé mais personne devant le but (48è).

L’entrée de Mazowa a permis au DCMP de récupérer les ballons mais l’animation offensive péchait avec des fautes techniques.

Très en jambe dans son couloir, Mukoko Amale adresse encore un centre pour Coulibaly qui manque le cadre (57è). Touché sur une intervention, il cède sa place à Manitu qui revient encore après être sorti à la mi-temps (58è).

Ensuite, Koné sera remplacé par Nkuy (62è). La fébrilité de la médiane des immaculés permet à Rangers de se procurer des occasions.

Sur une frappe de 20m, Siadi sort une parade exceptionnelle (65è). Dans la foulée, sur une attaque placée, Rangers trouve la faille et égalise (1-1) à la 76e minute.

Après ce but, le coach effectue ses derniers changements en remettant encore Ricky, Koné, Mukoko à la place de Mazowa, Mbidi et Coulibaly. Mais plus rien ne sera marqué. Les deux équipes se quittent dos à dos.

Stat du match : DCMP moyen

Concernant les statistiques, ce fut un match très moyen pour le Daring qui n’a tiré que 7 fois (2 cadrés) contre 8 tirs pour Rangers (2 cadrés).

Le DCMP a eu 5 centres dans le jeu contre 12 pour Rangers.

Malgré les absences, l’équipe n’a pas satisfait. Les joueurs n’ont pas paru motivés et impliqué dans le jeu.

Ce résultat a déçu plus d’un supporter venu assister à cette rencontre. Les joueurs sont appelés à se réveiller étant donné que les échéances à venir sont très capitales.

Composition : Siadi, Wembo, Mukoko Amale, Cissoko Avadongo, Manitu, Doxa, Mbidi, Ricky, Lelo, Mukoko Mayayi, Koné.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer