Vodacom Ligue 1

Play-off : les chiffres de la phase aller

Classé 4e avec 10 points pour sept matchs à la fin de la phase aller, le DCMP est passé par plusieurs émotions extrêmes entre joie, tristesse et frustration. En ce début de la phase retour, la rédaction des Têtes pensantes vous propose le bilan de l’équipe lors de la phase aller. En 7 matches joués le Daring en a gagné 3, perdu 3 et un match nul.

Avec un calendrier abordable, les débuts furent pénibles avec d’abord une défaite contre Muungano (0-2) à Bukavu. L’équipe va ensuite perdre par forfait contre Dauphin noir, après un nul blanc sur le terrain, de suite des incidents survenus à l’issue de la rencontre.

Ces deux contreperformances vont conduire au limogeage du coach Zahera au profit d’Otis Ngoma, préféré à Daniel Bread, adjoint de Mwinyi.

Tous les compartiments du club n’ont pas été à la hauteur. L’attaque et la défense du DCMP ont péché dans plusieurs cas.

Souvent dominateur et bien en place dans beaucoup de ses matches, l’attaque n’a pas vraiment carburé. L’équipe n’a marqué que 7 buts pour 7 matches sur terrain, soit une moyenne de 1 but/match !

Le DCMP a manqué de tueur devant le but malgré des multiples occasions obtenues.

Symbole de ce manque de réalisme, l’équipe a cadré 55% de ses tirs soit 4,6 tirs cadrés sur 8,3 tirs par match. Et dire que seulement 1,1 but/match était marqué !

Ajouter à cela 10,6 centres délivrés par match, la ligne offensive a été trop timide et pas assez réaliste.

Pour prétendre à une place africaine la saison prochaine, le staff technique devra travailler cet aspect de chose.

Des insuffisantes de la défense

En défense aussi, l’équipe a démontré quelques insuffisances. Marquage timide et difficulté dans les duels aériens ont été les maux majeures qui ont caractérisé le DCMP en phase aller.

Avec 7 buts encaissés (les forfaits ont ramené les buts contre à 9) en 7 journées, soit une moyenne de 1 but/matches, le chantier défensif est grand.

Cette statistique peut être nuancée car le DARING a perdu deux matches sur tapis vert sur le score de 3-0.

Tout au long de la phase aller l’équipe se projetait bien dans les phases offensives mais le bloc se dispersait à la perte du ballon. Ce qui fait que près de 60% des buts pris ont été sur des contres. Nous avons subi 11 tirs/match en moyenne dont 7 cadrés.

Mais il sied de féliciter le coach Otis Ngoma et tout son staff du travail qu’ils sont en train d’abattre. La tâche est ardue mais au vue des prestations livrées, l’espoir est permis car il y a une amélioration.

Aux joueurs de respecter les consignes car beaucoup des reproches leur faites aux entraînements ne sont toujours pas gommés.

Nous exhortons aussi les supporters de faire montre de sportivité pour éviter à l’équipe de perdre des matches suite aux incidents.

Au secrétariat d’être beaucoup plus regardant dans les dossiers et permettre à l’équipe d’entrer dans ses droits quand il le faut.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer