Non classé

Vclub vs DCMP : un classico pour l’Afrique

Le stade des Martyrs va vibrer ce dimanche 12 juin au rythme du classico congolais. Ce match a toujours été particulier pour les deux clubs. Au delà de l’enjeu dans la lutte pour les places africaines, gagner le classico est aussi un match de prestige.

C’est pour la 4e fois que les deux rivaux vont s’affronter cette saison. Avantage aux moscovites qui mènent par deux victoires contre une seule pour les immaculés.

Sur papier, c’est un match équilibré qui va opposer le 3e (Vita, 21 points) et le 4e du championnat (DCMP, 18 points).

Après 11 matches disputés par les deux clubs, l’As Vita part légèrement favori sur papier.

Son attaque a marqué au total 16 buts (soit 1,45 buts/match) contre 14 buts pour le DCMP (soit 1,27 buts/match).

Les dauphins noirs évoluent souvent en attaque placée et rapide.

En manque d’un avant centre type après le départ de Kevin Parsemain, les immaculés peinent à concrétiser bon nombre d’occasions qu’ils se procurent.

En défense par contre l’écart est assez significatif. Vita est la 2e meilleure défense avec 6 buts encaissés tandis que le DCMP est la 5e défense du championnat avec 13 buts encaissés (dont 6 concédés sur tapis vert après les forfaits contre Dauphin noir et Sanga Balende).

S’ils veulent espérer un bon résultat dans cette rencontre, les immaculés doivent resserrer leurs lignes et bloquer les intervalles.

Mais la clef du match sera sans nul doute le gain du milieu du terrain car les deux équipes ont souvent l’habitude d’évoluer en 4-3-3.

A noter que dans ce championnat, Vclub n’a gagné aucun match s’il encaisse en premier. Ce qui n’est pas le cas pour le DCMP qui arrive à renverser la vapeur, à l’instar du match contre Muungano au stade des Martyrs.

Coté effectifs, seul Hafizi manque pour DCMP (pas encore de retour depuis son match en sélection burundaise).

Par contre pour Ibenge Lomanisa, Bafola et Morrisson sont incertains ou ne seront pas à 100% de leur forme pour ce match.

DCMP monte, Vita fléchit

Pour ce classico, les hommes d’Otis Ngoma arrivent avec un bon mental au vue de leurs résultats récents.

Depuis le début de cette phase retour les immaculés n’ont perdu aucun match tandis que les hommes d’Ibenge sortent de deux défaites consécutives.

Léger avantage psychologique pour les Toupamaros qui doivent gagner ce match pour espérer une place en campagne africaine.

Tout autre résultat va ainsi compromettre si pas enterrer tout espoir de qualification.

Un classico ne se joue pas mais se gagne, peu importe la manière Otis a la lourde charge de mener ses troupes vers la victoire.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer