Nouvelles

Troubles au stade : plusieurs blessés du côté DCMP

Plusieurs blessés ont été enregistrés dimanche 12 juin, lors du choc qui a opposé Vclub à DCMP, en match de la 12e journée de la Ligue nationale de football (Linafoot).

Quatre parmi les blessés ont été identifiés et ont subi des blessures graves. Il s’agit des présidents des sections :

Junior du DCMP

Kingabwa, M. Firmin

Kalamu

Montée du DCMP, M. Junior.

Au cours de l’émission 100% Imana qui passe sur Africa TV, le présentateur a montré des images des supporters en grand nombre, estimés à des dizaines et habillés en maillot vert et blanc, qui saignaient.

Le sang des innocents a coulé en vain. Si seulement la police était professionnelle, elle aurait pu éviter cette scène macabre.

Les faits

Voici les faits que nous vous retraçons avec impartialité. Des faits véridiques que tout le monde a vu, même des journalistes de Digital Congo et de Sango Malamu, mais qui se sont permis de les déformer pour des raisons évidentes : celles de déstabiliser et salir l’image du DCMP.

Pendant la mi-temps, les superstitieux de Vclub, en l’occurrence des stadiers ont attribué leur mauvaise prestation (DCMP était largement supérieur) aux fétiches.

Ces personnes mal intentionnées ont tenté de pénétrer de force les vestiaires du DCMP. Ils en ont été empêchés par les stadiers des Immaculés.

Il s’en est suivi des échanges verbaux violents puis des échanges des coups de poing.

Et la bagarre se passait dans les gradins mixtes où se rencontrent les deux supporters.

La scène s’est passée au vu et au su de tout le monde et les deux médias précités ont-chacun pour leur soutien inconditionnel à Mazembe pour l’un et Mukuna pour l’autre-imputé la faute aux supporters du DCMP. Incroyable presse qui voit rouge et dit qu’elle a vu noir ou bleu.

Ces deux médias sont mis en garde contre toute diffamation tenant à ternir l’image du DCMP en déformant les faits. Les instances compétences seront saisies en cas de récidive.

La police indexée

Ces blessés, seulement du côté de DCMP, ont été enregistrés à la suite des bavures des agents de la police commis pour la sécurité des spectateurs.

Malheureusement, un major, résidant à Limete et identifié comme membre de Fc Renaissance était venu avec la mission d’obéir aux ordres du général de l’équipe adverse et de saboter la rencontre, au détriment du DCMP.

Tenez. Alors que deux camps se battent et le petit groupe était identifiable, le major dont nous taisons le nom, se permet de tirer plus de 10 gaz lacrymogène dans les gradins du DCMP…seulement.

Il a préféré laisser libre les supporters de Vclub pour faire croire à l’opinion sportive que le désordre provenait des Immaculés. Et pourtant, nous le soulignons, avec un peu de professionnalisme (qu’il n’a pas malheureusement. Et c’est bien dommage pour le pays d’avoir des agents comme ça), il pouvait contenir les fauteurs de troubles, sans user abusivement du gaz.

C’est ce même major qui est identifié comme le fauteur de troubles de toutes les rencontres du DCMP. Chaque fois qu’il y a un petit mouvement de surchauffe, c’est lui qui se précipite à tirer des gaz lacrymogènes pour que DCMP perde par forfait pour désordres. Il est déjà connu et mis en garde.

Que les autorités mettent hors d’état de nuire un capitaine de la police pariel et ses éléments, qui certainement, travaillent avec les ennemis de la République pour chercher à embraser la situation dans le pays, en cette période délicate que traverse notre nation.

Point n’est besoin de souligner que la police est toujours à la base de tous les désordres qui surviennent dans les stades…par manque de professionnalisme.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer