Au coeur du DCMP

Qui dirige le DCMP ?

La question revient sur toutes les lèvres et alimente les débats dans les états-majors des Immaculés. Officiellement, c’est Gentiny Ngobila qui est le président de coordination, suivi de Charles Tambwe à la section footballet Kuluta au secrétariat général. Si le premier et le dernier ont été élus, le deuxième a été coopté.

Seulement, aucun de ces trois visages phares de la direction de l’équipe n’est visible, laissant place à Amos Mbayo, président de la commission ad hoc (non installée officiellement et qui assume l’intérim après la dissolution de la grande commission).

Quid de Ngobila ?

Tout a basculé depuis le 29 ocotbre 2015. A cette date, le chef de l’État nomme les commissaires spéciaux. A la grande joie des Toupamaros leur président est choisi pour diriger la nouvelle province du Mai Ndombe.

Ensuite, après des élections, le président Gentiny Ngobila sera élu gouverneur.

Depuis sa prise de fonction, il a disparu du milieu des Imaniens.

Habitués à voir leur président dans les gradins lors des rencontres, les supporters ont assisté à tous les matches des play-offs sans lui. Et pourtant, quelques indiscrétions évoquaient sa présence à Kinshasa, parfois même les jours de certaines rencontres de son club.

Malgré toutes les injustices subies par son équipe, le président est resté muet, laissant place aux spéculations de tous genres sur sa gestion.

Les supporters attendaient aussi sa position et version sur les départs des « Blancs » et le projet d’Imana société. Silence radio.

Plusieurs autres dossiers s’en sont suivis : les litiges à la linafoot, le cas Zahera, le contrat d’Otis qui tarde, etc. Ngobila est resté sans langue.

Ngobila a toujours mis la main dans la poche pour la prise en charge de l’équipe. Mais les joueurs se plaignent aussi de son indifférence sur la gestion quotidienne de l’équipe.

Un joueur qui a requis l’anonymat nous a affirmé: « Nous joueurs, ce n’est pas seulement l’argent qui compte mais aussi le soutien et surtout la présence de nos dirigeants sont très capital pour le moral. Mais cette présence nous fait défaut dans DCMP ».

Autorité morale plus qu’impliquée

Face à ce vide laissé par Ngobila, et en dépit de ses fonctions du président de l’Assemblée nationale, c’est l’autorité morale Aubin Minaku qui est proche et visible dans l’équipe.

Tenez. À la fin de la saison, il a reçu les joueurs et s’est même déplacé à Kinkole pour suivre le recrutement.

A noter aussi l’apport très significatif du pasteur Amos Mbayo qu’on a vu sur tous les fronts.

C’est ainsi que nous nous posons la question de savoir qui dirige imana.

Ngobila vers la démission

Des sources nous renseigne que le président Gentiny serait en instance de démissionner. Si cette nouvelle se confirmait ce serait un vrai coup dur pour l’équipe en ce moment de recrutement.

L’équipe a encore besoin de cet homme. Il n’est pas tard pour mieux faire.

Qu’il se rapproche de ce public qui l’a toujours soutenu mais qui perd patience.

Dans les couloirs on annonce la venue de Lukaku à la tête du DCMP. Une information non officielle, signale-t-on.

Dossier à suivre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer