Vodacom Ligue 1

DCMP stagne

Daring club Motema Pembe (DCMP) a affronté le Fc Renaissance vendredi 21 octobre dernier. Le derby kinois s’est déroulé à 15h30 au Stade des Martyrs de Kinshasa. Un match très capital pour les Immaculés qui pouvait se repositionner au classement de la zone Ouest. Hélas! C’est un match nul d’un but partout qui a sanctionné la rencontre. Un score qui n’est pas à l’avantage du DCMP qui patauge au milieu du classement (5e).

Dès le début du match, le Daring pose le pied sur le ballon et contrôle les opérations. Avec un bloc haut, l’équipe prive son adversaire du ballon et le fait circuler en variant le jeu long et court. Le milieu, avec un Koné en meneur, tient bon et gère le rythme. Sur une attaque placée, Manitou centre et trouve Mundele au second poteau mais sa tête manque le cadre (8è). C’est la première occasion nette du match. DCMP a la possession et Renaissance joue en contre.

Le bloc très compact des hommes d’Otis Ngoma permet de multiplier des occasions offensives. Apres le 1er quart d’observation, la machine des vert et blanc se met en place et les occasions s’enchainent. Sur une attaque, Koné décale Tempo qui percute et centre pour Ricky qui place une tête mais le gardien sort une parade pour envoyer le ballon en corner (15è) qui ne donne rien. Très remuant sur son aile, tempo reçoit une longue transversale. Il contrôle, fixe son vis-à-vis et entre dans la surface, il est fauché par derrière mais l’arbitre ne dit rien (17è). Une décision incompréhensible tellement la faute était flagrante.

Sans se fatiguer de ce mauvais jugement de l’arbitre, DCMP continue d’assiéger son adversaire qui ne s’est toujours pas procuré la moindre occasion. Très bon au milieu, la paire Zito-Doxa ne laisse rien passer, faisant disparaitre ainsi Matumona Roum en manque d’espace. A l’origine de toutes les attaques en cette première période, Koné sert Mundele dans la surface et sa frappe est captée nette par le gardien Héritier de Renaissance (18è). Cette action annonçait ce qui allait venir.

Makusu libère son équipe

Encore à la baguette après une récupération haute de Doxa au milieu, Koné lance Mundele en profondeur. Il résiste à  la charge de deux defenseurs, entre dans la surface après une course de 30 m et croise sa frappe pour l’ouverture du score (1-0,20è). Le stade est en ébullition. Ce but vient confirmer la bonne entame des immaculés.

Après cette ouverture du score, Renaissance tente de sortir la tête de l’eau. Sur une descente, Wadol centre et trouve cissoko qui place une tête au-dessus (24è).

Positionné sur l’aile, Ricky prouve qu’il revient à un bon niveau cette saison et perturbe la défense adverse dans chacune de ses prises de balle. Tempo percute sur son coté, sert Koné qui tente une frappe de 25 m mais qui passe au-dessus.

Avant la mi-temps les Immaculés obtiennent une occasion pour faire le break. Tempo récupère un ballon dans la surface adverse, décale pour Mundele seul face au gardien mais son tir fuit le cadre (44è). Quelle occasion gâchée. L’arbitre siffle la mi-temps sur ce petit avantage après plusieurs occasions manquées.

Baisse de régime

Au retour des vestiaires, Otis change de dispositif et permute Koné et Ricky. Ce dernier entre au milieu au rôle et joue le meneur et le premier cité va sur une aile en attaque. Cette permutation déséquilibre le bloc équipe qui joue un un cran plus bas et laisse à l’adverse le temps de construire.

En récupération au milieu, Roum lance Wadol qui entre dans la surface et frappe mais Dilma capte net sur sa ligne (48è). C’est le premier tir cadré de Renaissance dans ce match. L’action se poursuit et Tempo contre-attaque. Il drible Ngimbi, sert Ricky qui tente une passe en retrait en première intention dans la surface et le ballon est arrêté par la main d’un défenseur.

L’arbitre ne bronche pas de nouveau et prive encore le daring d’un autre penalty plus que valable (49è). Blessé sur une intervention en première période, Andy cède sa place à Mukoko Amale « Soso » (50è). Il aura livré un match correct sur le côté droit de la défense.

Le jeu s’équilibre en ce début de seconde période, Assumani de Renaissance commence à se faire remarquer au milieu. Sur une perte de balle de Zito, Wadol perce et tire à côté (53è). Manitu a un souci avec sa chaussure et sort pour la changer.

Les oranges en profitent pour attaquer sur ce côté resté vide. Ils obtiennent un corner. Une tête trouve le poteau, Mfongang place une tête pas forte mais Mukoko rate le dégagement et envoie la balle dans son propre but pour l’égalisation (1-1, 62è).

Sans véritablement briller, les protégés de Mukuna marquent. Dans la foulée et encore perturbée, la défense panique. Contre-attaque de l’adversaire, Cissoko se retrouve seul face au gardien et tire mais Dilma sort une parade exceptionnelle pour éviter à son équipe de prendre un deuxième but (64è).

L’arrêt du match brise l’élan

Apres un bon match malgré quelques déchets de jeunesse, Tempo cède sa place à Ngulubi (66è) pour dynamiter la défense adverse. Malheureusement celui-ci n’aura pas pesé dans la partie.

Nouvelle descente des Oranges, passe en retrait de Ngimbi pour Cissosko qui tire à côté (71è). Par manque de Fairplay, le public de Renaissance lance des projectiles et s’en prend même à la police.

Le match est interrompu, obligeant les hommes en uniforme de tirer des gaz lacrymogène pour rétablir l’ordre après 19 minutes d’arrêts.

A la reprise Zadio remplace Mundele, le match perd de rythme et le jeu devient haché. Les équipes ne construisent plus et jouent par des longues passes. Sur une dernière action, Koné dans la surface trouve Ricky à 5m du but mais son tir passe à côté. Une balle de victoire encore gâchée.

Le match se termine sur ce score nul.

DCMP n’avance plus, c’est le 3è match consécutif sans gagner (1 défaite et 2 nuls).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer