Vodacom Ligue 1

Le Daring bute face aux requins bleus et cale

Pour son dernier match de la phase aller, le Dcmp a affronté hier au stade des martyrs à 15h30 la formation du FC Shark. Un match face à un adversaire de taille, toujours difficile à bouger car réputé rugueux dans le jeu. Comme on pouvait s’y attendre, aucun but ne sera marqué et les deux équipes vont se quitter sur un score nul et vierge.

Dès le début du match nous avons vu un Dcmp dans un bloc médian, laissant le ballon à son adversaire. Pas de pressing sur le porteur du ballon, le match s’installe d’emblée sur un faux rythme imposé par les requins bleus visiblement en quête d’un nul. La première occasion est imanienne. Koné sert Mundele d’une louche qui remise pour Zadio seul face au but mais son hésitation permet au défenseur de revenir in extremis et dégager son camp (7è).

Un match terne sous un faux rythme

Malgré que la possession soit pour les hommes de Bruno Bla, les occasions sont imaniennes. Descente de Zadio côté gauche, il s’appuie sur Mundele qui fixe son vis-à-vis et décroche une frappe de 20m qui passe à côté (9è). C’est le 1er tir du match. Au milieu du terrain, le capitaine Doxa abat un travail de titan. Son abattage physique lui permet de récupérer tous les ballons dans sa zone de couverture.

Le daring commence à gêner son adversaire, mais les lignes sont trop distendues. Le milieu n’accompagne pas trop les actions de l’attaque, ce qui force la défense d’envoyer des longues balles pour sauter le milieu. Shark tente de répondre. Remise de Jacques Bakulu pour Makela qui tire à l’entrée de la surface mais sans danger pour Dilma qui capte sans souci (19è). C’est le 1er tir cadré de la partie et c’est pour l’adversaire.

Le match devient équilibré avec peu d’occasion franche pour les deux équipes. Préféré à Ikuku (un latéral de métier) comme latéral gauche côté Dcmp,  Andy Bikoko (défenseur central) n’apporte rien sur le plan offensif et se contente que de défendre. Il va ainsi priver l’équipe d’un surnombre en attaque et d’une présence sur ce couloir. Un choix très difficile à comprendre de la part d’Otis Ngoma.

En jambe pour ce match, Koné tente d’orienter le jeu grâce à sa technique et ses prises des balles. Sur une attaque, koné drible et efface son vis-à-vis. Il lance Ricky en profondeur qui centre dans la surface mais la tête de Kazadi est contré en corner (39è) qui ne donne rien. L’arbitre va siffler la mi-temps sur ce score (0-0). A noter que le Dcmp n’aura cadré aucun tir. Un match très moyen pour les immaculés qui n’ont proposé pas grand-chose dans le jeu.

 Le daring manque toujours de rythme

A la reprise, le match reprend sur les mêmes bases. Le daring tente d’ouvrir le score mais les fautes techniques se multiplient. Trop des mauvais choix sont fait dans les derniers gestes. Sur une action anodine, le tir de Coco Eale est contré. Dilma est pris à contre-pied, heureusement que le ballon sort en corner (48è). Shark entame haut cette seconde partie, le Dcmp procède par des balles aériennes qui n’inquiètent pas la défense des requins conduit par Ilonga « Guerrier » ancien de l’As V.Club.

Malgré les imprécisions, le daring insiste. Mundele résiste à la charge du défenseur et le contourne. Son centre trouve Zadio qui décroise trop sa tête et le ballon passe à côté (53è). Mundele va recevoir un carton jaune pour protestation devant l’arbitre (58è). Auteur d’un bon match au milieu du terrain, Koné va céder sa place à Ngulubi qui retrouve ses anciens coéquipiers (60è). Derrière la paire Cissoko-Kayembe est impériale, ne laissant rien passer. Sentant son équipe capable de faire un coup dans ce match terne, Bruno Bla sort un milieu défensif et lance un attaquant. Mais il sera buter au bloc imanien bien compact en défense.

Procédant souvent par des longues balles, Cissoko essaye de trouver un coéquipier mais son ballon est dévié de la main par un défenseur dans la surface. Malheureusement l’arbitre ne dit rien, un vrai tournant dans le match (64è). C’est comme si les penaltys n’existent plus lorsqu’ils sont en faveur du dcmp depuis le début de ce championnat, pendant que ses concurrents ne cessent d’en bénéficier. Que le secrétariat prenne cette affaire au sérieux et proteste auprès de l’organisateur.

Mukoko se met en évidence et fini fort

Attaque placée du daring, Doxa s’appuie sur Ricky. Ce dernier décale Mundele qui tire au-dessus (67è). Encore une imprécision dans le dernier geste. Dans ces dernières minutes, Mukoko décide de prendre les choses en main et il se montre. Il est à l’origine de toutes les occasions. Sur une attaque, Zadio conserve devant la surface, il décale Mukoko côté droit qui vient lancé. Sans réfléchir il décroche une frappe puissante mais le gardien est vigilent sur sa ligne et capte le  ballon (69è). C’est le 1er tir cadré du Dcmp pour ce match.

Le daring s’installe dans le camp adverse. Transversale de Doxa pour Mukoko, il entre dans la surface mais son centre est contré. Sur le corner le centre Ngulubi bien brossé, Ricky écrase sa tête seul face au gardien (71è). Contre-attaque des immaculés, Zito lance Ngulubi en profondeur qui centre mais encore une fois la tête de Mundele est contré (80è). Sentant son équipe dans untemps fort, Otis Ngoma opère deux changements coup sur coup. Mundele est remplacé par le jeune Liguezo (82è) et Makambo remplace Zadio (83è).

Le daring presse haut. Faute sur Liguezo à l’entrée de la surface, Cissoko enroule son coup franc au second poteau mais le gardien se détend et détourne en corner (85è). La dernière occasion sera encore gâchée. Doxa, très en jambe, décale Mukoko qui centre. Liguezo, seul face au but place une tête à côté (88è). C’est la balle du match qui vient d’être gâché. Malgré les 5 minutes des temps additionnels, aucun but ne sera inscrit et ‘arbitre va siffler la fin.

Ce score n’arrange pas le daring qui se retrouve à 3 points du leader avant d’entamer la phase retour. Ce match est sans nul doute le plus mauvais de l’équipe en terme de jeu car elle n’aura cadré que 2 tirs tout au long de la partie.

Composition : Dilma, Andy, Mukoko, Cissoko, Kayembe, Doxa, Zito, Koné(Ngulubi), Ricky, Mundele (Liguezo), Kazadi (Makambo)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer