Au coeur du DCMP

Otis Ngoma : une année déjà à la tête du Dcmp.

C’est le 15 mars 2016 que le coach Otis Ngoma est arrivé à Kinshasa pour prendre en main le staff du Dcmp. Laissé libre pendant deux semaines après la démission de son prédécesseur Mwiny Zahera, il est arrivé dans l’indifférence totale. Grace aux contacts menés par le Pasteur Amos Mbayo, le technicien accepte le challenge.

Il commence le travail sans même avoir signé un contrat avec le Daring. L’équipe est dans le doute total, après deux matches sans victoires dans les Play off (Face aux Dauphins noirs à Goma et Mungano à Bukavu). Aujourd’hui il totalise 1 an à la tête des immaculés, le moment de dresser un bilan du travail abattu.

Des résultats largement positifs.

Dès son premier match, le public a senti sa patte dans tous les secteurs du jeu. Il commence par un match très compliqué, face au SM Sanga Balende de Mbujimayi. Malgré un temps de préparation très réduit, il s’en sortira avec un match nul acquis dans la douleur au stade des Martyrs (2-2). Mais après ce baptême de feu, malgré un effectif diminué, il va récolter les bons résultats.

En une année à la tête du Dcmp, Otis Ngoma a livré au total 30 matches. A ses actives 17 victoires, 3 défaites et 10 nuls.  Il a donc 57% des matches gagnés. Une vraie performance pour celui qui a trouvé un club en difficulté à son arrivée.

Depuis qu’il a rejoint les immaculés, Otis n’a jamais perdu un match à l’extérieur en championnat. Malgré les déplacements  à Lubumbashi (Mazembe, Lupopo), Matadi (Veti) et Bandundu (Ndombe), l’équipe a enregistré 2 victoires et 2 nuls. Très difficile à battre, il a toujours imposé le respect à tous ses adversaires.

Proche des joueurs, pour un football total.

Ce qui fait sa force c’est sa proximité avec ses joueurs. Il les considère comme des humains, amis, enfants et non comme des machines qui doivent donner du résultat. C’est pourquoi il fait l’unanimité au sein du vestiaire. Ses joueurs se donnent sur le terrain pour lui. Mais pendant les entrainements il aime la perfection dans tous les gestes et phases.

Adepte du football total, il a imprimé un système offensif à l’équipe. Amoureux du 4-3-3, Otis aime la possession du ballon et un jeu porté vers l’avant.

En 30 matches, le Daring a inscrit 54 buts, une moyenne de près de 2 buts/matches (exactement 1,8 buts/matches). Le Dcmp est devenu une vraie machine à marquer des buts face à ses adversaires, avec un jeu plaisant.

Avec son bloc médian et un pressing  tout terrain sur la largeur, la rigueur défensive n’est pas oubliée. Seulement 21 buts encaissés, une moyenne de 0,7 but/match. Très aimé par les supporters et apprécié par les dirigeants, il a récemment signé un contrat à longue durée. Il est ainsi lié au DCMP jusqu’en 2020.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer