Vodacom Ligue 1

Dcmp – Oc Mungano : Jean Marc Mundele élu homme du match.

Le Dcmp a battu hier au stade des martyrs de Kinshasa l’Oc Mungano de Bukavu (3-0). Une victoire acquise grâce à un doublé de Mundele et un but de Ricky Tulenge. Par cette victoire, le dcmp fait un grand pas pour une place en compétition africaine. Il lui reste ainsi à prendre qu’un seul point lors de ses deux derniers matches (Vclub et renaissance) pour être définitivement africain la saison prochaine.

Après une première période poussive, le Dcmp s’est vite mis à l’abri au retour des vestiaires. En général, le match fut maitrisé. En termes de centres, le Daring a eu 24 centres contre 11 pour les Kuvutiens. Les immaculés ont le plus souvent procédés par des attaques placées.

L’attaque s’est créée beaucoup d’occasions, mais moins réaliste malgré le score. Au total 18 tirs dont 9 cadrés. Mungano a tiré 3 fois, sans cadré un seul. La défense était solide derrière. Coté corners, le Dcmp en a eu 10 contre 2 pour l’adversaire.

Auteur d’un match très abouti, Jean Marc Mundele (9) est désigné homme du match. Il a à lui seul tourné en bourrique la défense adverse. Très à l’aise balle au pied, il est doté d’une technique au dessus de la moyenne. Placé en pointe de l’attaque au début du match, il a fini ailier après l’entrée de Vinny. Ses deux buts (55è, 58è) sont à montrer dans les académies de foot. Il est aussi impliqué dans le 1er but car c’est sur sa frappe renvoyé par le gardien que Ricky va marquer (45è).Devenu Papa des jumeaux en début de semaine, il a pu marquer un doublé en cette occasion. Bravo l’artiste.

Mukoko Amale(8) : Que dire de plus sur ce joueur qui ne cesse de progresser match après match. Très à l’aise sur son couloir droit, il n’a rien laissé à son vis-à-vis. Si défensivement il a été correct, il n’a pas hésité à monter pour créer des occasions. Il a failli marquer un but splendide après un enchainement digne d’un attaquant (78è).

Zito (8): véritablement l’ADN de l’équipe. Son retour au milieu du terrain a vraiment fait du bien à toute l’équipe. Avec un sens de l’anticipation aiguisé, il a ratissé tous les ballons au milieu. Généreux dans les efforts, il a souvent cassé les lignes pour apporter des solutions à ses attaquants. Revenu de blessure, il va sortir (66è) pour céder sa place à salif Keita. Le leader est de retour

Doxa (7,5) : Toujours combattif et généreux, le capitaine du dcmp a récupéré beaucoup des ballons au milieu. Malgré quelques pertes de balle, il a très bien couvert sa zone.

Ricky (7) : sans son but (45è), il aurait eu une note inférieure. S’il a désorienté le plus souvent la défense adverse, il a aussi gaspillé des occasions. En voulant toujours faire des gestes techniques de classe, il a à plusieurs reprises cassé le rythme du jeu. S’il joue simple, l’équipe brille. Avec son but il redevient seul meilleur buteur du championnat (18buts).

Kayembe (7) : Pas très élégant dans son jeu, ce défenseur central est intraitable dans les duels. Très solide, il n’a pas laissé le temps aux attaquants adverses de briller. Un match parfait pour lui, toujours aussi discret et humble.

Vinny (6,5) : Entré à la place de Mbidi dès la première période (34è), ce jeune attaquant est un véritable poison pour les défenses. Techniquement bon, il a permis à l’équipe de jouer en profondeur et la verticalité. Auteur de la passe décisive sur le 2è but, il a aussi été impliqué sur le 3è en embarquant 2 défenseurs pour laisser le champ libre à Mundele.

Avadondo (6) : Il a joué à lui seul à 3 postes tout au long du match. D’abord défenseur central, ensuite milieu défensif après la sortie de Zito et enfin latéral droit après la sortie de Manitu. Une polyvalence à applaudir. Solide et rigoureux, il a fait le boulot derrière.

Nathan (6) : difficile de noter le gardien car l’adversaire n’a cadré aucun tir. Néanmoins il a été présent sur tous les centres. Toujours aussi serein et rassurant sur sa ligne.

Manitu (5) : après plusieurs mois d’absence, c’est son premier match dans ces play off. Positionné sur le coté gauche de la défense, il a joué juste et simple. Très solide défensivement, il lui manqué de la présence offensivement.

Tusilu (5) : S’il a réalisé la passe décisive sur le 3è but, il n’a pas apporté sa touche au milieu du terrain. Placé en meneur derrière l’attaquant, il n’a pas su être l’organisateur du jeu. Souvent derrière les adversaires, il n’a pas pesé sur cette rencontre. Une déception.

Mbidi (4) : sur l’aile droit de l’attaque au coup d’envoi, il n’a pas été à l’aise. Il a souvent repiqué dans l’axe, son poste préférentiel, pour toucher les ballons. Il a été remplacé très tôt dans le match (34è).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer