NouvellesVodacom Ligue 1

Dcmp – Ac Rangers: Dago Tshibamba élu homme du match

Le dcmp a obtenu brillamment ces trois premiers points de la saison. C’était face à l’Ac rangers le mardi 14 novembre dernier au stade Tata Raphael (3-1). Pas encore à leurs vrais niveaux de la saison passée, les immaculés ont tout de même montrés des belles prédispositions. Quand la mayonnaise prendra véritablement, cette équipe sera encore plus redoutable.

Toujours dans son 4-3-3 cher au coach Otis Ngoma, l’équipe a parfaitement géré le match. Un peu trop de fois, laissant ainsi l’occasion à l’adversaire l’occasion de jouer. Mais sans grandes conséquences. Offensivement, l’équipe a au total effectuée 23 centres contre 17 pour l’adversaire.

Avec un jeu un plus direct porté vers l’avant, malgré quelques déchets techniques, le Dcmp a tiré 12 fois pour 6 cadrés. Un ratio pas brillant mas avec 3 buts marqués cela s’appelle du réalisme.

Toujours inefficace dans les coups de pieds arrêtés comme la saison dernière, le Daring a obtenu 8 corners sans vraiment inquiéter l’adversaire. Un point à travailler davantage.

Le Dcmp continue sur sa série d’invincibilité lors de la 1ère journée du championnat. Il faut donc remonter au 24 janvier 2010 pour voir la dernière défaite des immaculés lors d’une première journée du championnat. C’était contre Elima à Matadi (3-0).

Ca fait donc 7 ans que le Daring ne perd pas son premier match officiel de la Linafoot. Pour cette première rencontre de la saison, voici les notes attribuées à chaque joueur au vue de sa prestation.

Pour avoir inscrit le premier triplé de la saison, Dago Tshibamba (9) est logiquement élu homme du match. Très à l’aise techniquement et mobile dans son emplacement, il a considérablement martyrisé ses vis-à-vis. Il ouvre le score sur un appel au 1er poteau à apprendre dans les écoles de foot (11è). Ensuite il double la mise sur un penalty (50è). Et enfin il gratifie le public d’un chef d’œuvre. D’un retourné acrobatique, il envoi le ballon au petit filet opposé, imparable pour le gardien (86è). Un vrai bijou. Après avoir perdu Mundele, parti en Egypte, les immaculés peuvent se réjouir d’avoir ce joueur. Chapeau l’artiste.

Mukoko (8) : Solide défensivement, concentré et déjà prêt physiquement, il n’a rien laissé passer sur son couloir. Il a multiplié les montées et phases offensives. C’est le joueur qui a le plus centré dans ce match (8 centres). Il a été impliqué dans 2 des trois buts avec une passe décisive et un penalty occasionné. Sans le triplé de Dago, il aurait été l’homme du match. C’est sans nul doute l’un des meilleurs latéraux droits évoluant au pays.

Avadongo (7) : un match solide pour lui. Très impliqué et combattif, il a répondu parfaitement au défi physique imposé par l’avant centre adverse. Rigoureux et agressif dans le bon sens du terme, il a très bien couvert sa zone.

Doxa (6,5) : qu’on l’aime ou pas, le capitaine reste indispensable dans le dispositif du Dcmp. Pas toujours élégant dans son jeu, il est essentiel dans l’équilibre de l’équipe au milieu. Il a récupéré beaucoup des ballons, sans compter les interceptions réussies. Néanmoins il doit améliorer ses passes, surtout dans les contres. Il est averti d’un carton jaune pour un excès d’engagement (61è).

Loko (6,5) : pour son premier match officiel dans le championnat congolais, le béninois a montré des belles choses. Positionné en meneur derrière l’attaquant, il a orienté le jeu. Très bon dans les passes directes, il est au départ du premier but. Après Mukoko, c’est lui qui a réalisé le plus des centres (6). Après la pause il a accusé le coup physiquement et a été remplacé par Mbidi (54è), qui sans briller va quand même délivrer une passe décisive pour le 3è but.

Kazadi (6) : Généreux dans les efforts, il a apporté de la percussion sur son couloir. Mais  il a souvent péché dans les derniers gestes et choix. Il a failli ouvrir le score dès la 9è minute sur une occasion nette, son tir va passer au dessus. Il était pourtant seul au point de penalty.

Vangu (6) : associé à avadongo dans l’axe central, il a tenu sa place. Après un début de match compliqué, il est parfaitement revenu au fil des minutes. Calme et serein dans ses interventions, il a bien couvert sa zone.

Zito (5,5) : un match timide pour le roc franco-ivoirien. Un peu poussif physiquement, il n’a pas vraiment imposé sa patte dans ce milieu de terrain. S’il a été bon dans la récupération, il n’a pas su se projeter régulièrement vers l’avant comme il sait bien le faire. Une prestation moyenne pour lui.

Nathan (5) : C’était la grande surprise de voir ce joueur débuter la partie. En effet, il a perdu son père dont le corps se trouve à la morgue. Perturbé en début de match et très hésitant dans ses interventions, il s’est rattrapé et a rassuré ses partenaires. Très bon dans ses relances balle au pied ultra précis, il a parfaitement joué son rôle. Il encaisse quand même un but sur action de génie de l’attaquant adverse (74è).

Ngimbi (4) : pour son premier match chez les immaculés, il n’a pas été brillant. Il n’a joué que les 15 premières minutes et a complètement disparu. Pas au même niveau techniques de ses partenaires, il n’a pas été dans le bon tempo. Trop des déchets et des passes ratées. Offensivement limité, il n’a pu réussir qu’un seul centre.

Mukenga (3) : un pari risqué et perdu pour le coach Otis de le titulariser, lui qui est arrivé le dernier dans le groupe et à quelques jours de la reprise. Il n’a rien apporté dans son couloir. Des actions gâchées, des passes ratées et des mauvais choix dans les derniers gestes. Un match complètement raté pour ce revenant. Il sera remplacé par Bukasa (40è) avant même la pause mais ce dernier va aussi passer à coté de son match. Il n’aura rien réussi, totalement transparent. Assumani va même prendre sa place (81è).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer