[Hors-jeu] : un petit point précieux

Photo Papy Ngandu, photographe officiel du DCMP-Imana

Dans un parcours d’objectifs, le chemin est parfois parsemé d’embuches, des trous, des surfaces planes et des escaliers à gravir. Certains sont forcés pour y atteindre, d’autres se battent, et combattent pour leur survie. Mais il y a aussi les circonstances qui interviennent. Parfois on avance, quelque fois on recule. Faire du surplace, le statuquo est ce qu’il faut éviter. C’est ce qui est mieux, c’est avoir son destin en mains. DCMP a compris la leçon.

Placé désormais derrière Sa Majesté Sanga Balende, avec 47 points, contre 46 pour le Roi détrôné et éjecté du podium, les Faucons ont cherché de petites ailes pour survoler. L'écart est minime, trop minime : un petit point, mais précieux.

Dans les universités, parfois les étudiants perdent leurs destins et se plient en mille morceaux pour chercher que l’enseignant, généralement des assistanats devenus maitres des côtes, au lieu d’être des séances le font marcher et tourner en bourrique. Et quand ils ont ce petit point, ils jubilent et passent des classes… supérieures.

En foot, un point, c’est aussi précieux. L’écart entre Imana et Balende, on peut l’imaginer, peut basculer à tout moment. Mais ce qui est intéressant dans cette histoire est que le Roi, jadis assis sur son trône va se battre à distance avec son adversaire direct. Même s’il gagne, il devra attendre le résultat des Imaniens.

Date du destin africain, la place de la Coupe de la CAF : samedi 14 juillet. DCMP Imana va jouer un match où les Immaculés ont leur destin en mains sans se soucier de ce qui se passera du côté de Mbuji-Mayi à moins que les Sang et Or laissent filer 3 points.

Chose à éviter : se trouver dans des conditions d'attente du résultat du côté de Wa Basantu. Les Imaniens devront mouiller le maillot afin de revenir en Afrique juste une année après avoir quitté la compétition africaine dès l'entame face à l'équipe Equato-Guinéenne.

Destin en mains, les hommes d'Otis Ngoma doivent finir le travail ce samedi face à Rangers de Kinshasa avec une victoire obligatoire laquelle enverra directement les hommes aux maillots vert blanc en Afrique la saison prochaine. Grâce à un petit point mais combien précieux.

Pat Mulex.

Alertes mail

Recevez une alerte mail chaque fois qu'un article est publié sur notre site. C'est gratuit. Entrez juste votre adresse email.
N'oubliez pas d'ouvrir votre email pour confirmer l'inscription

Votre adresse email:

Service offert par FeedBurner