Les maux du DCMP en deux mots : constance et organisation (Andréa Agostinelli)

Photo Papy Ngandu, photographe officiel du DCMP-Imana

A moins d’une année à la tête du Daring club Motema Pembe (DCMP), le coach italien Andréa Agostinelli a compris les maux qui rongent le club. Il ne faut pas avoir des loupes pour comprendre que les Immaculés ont un problème sérieux : la constance et l’organisation.
La « bombe » est tombée mercredi 30 janvier, en conférence de presse d’avant match de DCMP vs Maniema Union.
« Si un supporter me demande quand le DCMP sera champion, je lui dirai que ce sera quand le club gardera son ossature et que le club sera mieux organisé », lâche-t-il.
Si le corbeau, dans la fable de Jean de la Fontaine a lâché son fromage après des flatteries, une « bombe » n’est pas lâchée par plaisir. C’est un ras-le-bol, un agacement et une colère qu’exprime le technicien italien, et repris par le compte twitter officiel du club. D’où le caractère officiel et approbateur de ces déclarations. Parfait. Pourvu que cela porte des fruits. En décortiquant sous l’angle communicationnel, le club s’y reconnait.
Non sans raison, parce que DCMP n’a pas un projet sportif. Kiekiekiekie (formule des Kinois pour rire et ricaner). Le « Kiekiekiekie » de Frederick Kitenge, manager du TP Mazembe, a malheureusement laissé les dirigeants du club de la capitale dans leur fauteuil de luxe.
« Mbula oyo, Mazembe ako lala awa » [Cette année, le TP Mazembe va être battu ici à Kinshasa]. Projet de société, se moquait le manager des Corbeaux : « on ne propose pas un projet de société d’un club en disant on va battre Mazembe ».
Andrea Agostinelli a tout cerné et résume tout : sans constance, sans organisation, DCMP sera toujours « petit », faisant le lis de Vita club et de Mazembe, en se contentant d’une habituelle troisième place.
Et quand on chasse les joueurs chaque année pour les humeurs de « Scar », le « faux » Roi lion, malheureusement, parfois avec la complicité du « Roi lion » et des hyènes, le royaume de « Simba » devient désert.
Vous voulez savoir où es parti Tamla Zito ? Avant d’être chassé, le joueur s’est confié à cœur ouvert aux Têtes pensantes. Une série de son interview vous sera proposée dans les heures qui viennent.
La Rédaction.

Catégorie: