Fc San Pedro : un exemple pour le DCMP

Comme la saison passée en coupe de la CAF, le Dcmp s’est arrêté en 16è de finale. Encore face à une jeune équipe, à savoir le Fc San Pedro de la cote d’ivoire. Ambitieuse, organisée et bien structurée, cette équipe est un exemple à suivre pour les Toupamaros.

Créé il y a seulement 15 ans, le San Pedro est un club méconnu du continent. Il s’impose aujourd’hui dans le championnat ivoirien grâce à un homme. Il s’agit de l’homme d’affaire Tunisien Mohammed-Ali Hachicha, surnommé le ‘’Nasser Al-Khelaïfi du foot ivoirien’’ [NDLR : Nasser Al-Khelaïfi est le président du PSG depuis le rachat du club parisien par les qatariens].

Il arrive à la tête des oranges  en juillet 2015 alors que le club est en 2è division. Ambitieux, il finit 1er du championnat et monte en 1ère division. Dès la 2è saison dans l’élite, l’équipe finit 3è et se qualifie pour la coupe de la CAF. Des objectifs  clairs et atteints qui doivent inspirer le Daring.

Il est bon de se fixer des objectifs mais mieux de les atteindre. C’est depuis près de 10 ans, depuis le dernier sacre des immaculés, qu’aucun comité passé à la tête n’a plus atteint cet objectif, mainte fois déclaré au début de chaque saison. Le Dcmp est devenu la rusée de tous, ne luttant que pour la 3è place du classement. Club le plus titré en championnat, il est aujourd’hui devancé par Mazembe.

Un projet colossal, clair et ambitieux

Avec un budget de plus ou moins  1.500.000$, San Pedro a mis en place un projet  clair. ‘’Il s’agit, à moyen terme, de bâtir un grand club’’ comme l’a dit son président Hachicha. C’est ainsi qu’il a lancé la construction d’un complexe sportif de 22ha, qui sera inauguré lors de la saison 2019 - 2020.

Une promesse qui se matérialise chaque jour. Ce centre comprendra 4 terrains d’entrainement dont un en gazon synthétique, un stade de 2.500 à 3.000 places, une piscine olympique et des terrains d’autres sports (Basket, Tennis, Volley, handball).

Avec une grande capacité d’accueil, le complexe aura des logements pouvant héberger 4 équipes d’une trentaine des personnes. En termes de superficie et de confort, ce centre sera l’un des plus prestigieux de l’Afrique noir. Une sacrée performance pour une si jeune équipe, accompagnée par 6 sponsors.

Par contre, avec un budget 3 fois plus grand (4.500.000$), le Dcmp n’arrive à rien faire. Aucun projet clair d’investissement pour un club de plus de 80 ans et aucun sponsor pour l’accompagner.  Ceci doit non seulement interpeller les dirigeants mais aussi les supporters qui peuvent aider le comité avec des projets d’investissements. Le Dcmp est un patrimoine commun à tous.

La formation, base de la réussite

‘’Gérer c’est prévoir’’ dit-on.  Et les oranges de la cote d’ivoire l’ont compris. C’est ainsi qu’un accent particulier est mis sur la formation des jeunes. Les équipes d’âges sont bien suivies, participent au championnat et à des tournois des jeunes.

Dans l’effectif actuel de San Pedro, 5 joueurs viennent du centre de formation de l’équipe. A ce sujet, le président Hachicha déclare :’’ Nous voulons dans l’avenir stoppé le recrutement tout azimut. On veut que notre effectif de l’équipe senior soit composé dans 2 ou 3 ans des joueurs issus de notre centre de formation’’. Une stratégie efficace et efficiente.

Seule la formation paie dans le foot. Mazembe en récolte les fruits aujourd’hui avec des joueurs issus de son académie (Ushindi, Likonza, Muleka, Zola, etc…). Demain ces jeunes rapporteront des indemnités conséquentes en cas de transfert. Quel projet a le Daring pour son équipe junior ? Quel est le dernier grand transfert opéré par le Daring qui a rapporté ?

Il est grand temps pour le Daring de retrouver sa place tant sur le plan national que continental. Et cela passe par un projet sportif clair à court, moyen et long terme sur tous les plans. San Pedro est un exemple à suivre. Avec le budget actuel de l’équipe, avec la volonté, il est possible de faire du Dcmp un grand club. Car à ce jour, le Dcmp n’est qu’un vieux club et non un grand club.

Prof Garry Kande.

Catégorie: