Face à Renaissance, DCMP toujours vainqueur

Photo Papy Ngandu, photographe officiel du DCMP-Imana

Créé en 2014, le Fc Renaissance se voulait rival du grand Daring, de Vclub et de TP Mazembe, si l’on tient compte des propos de son tuteur, Pascal Mukuna. « Nous allons battre ces clubs. Qu’ils se préparent en conséquence », disait-il. Mais trois ans après sa montée en division d’élite, les Oranges ne voient que du noir. Face au grand DCMP, les enfants-rebelles ils peuvent se satisfaire d’un socre nul. La victoire colle aux bottines imaniennes comme c’était le cas dimanche 24 février au stade des Martyrs. Au finish 1-0 pour Bongonga et les Toupamaros.

Après la défaite de Lubumbashi face à TP Mazembe, il fallait gagner pour se relancer et surtout respirer au classement avec Maniema Union qui ne cesse de mettre pression au Daring.

Tout se jouait cet après-midi au coup d'envoi d'un match qui a vu DCMP-Imana dominer et confisquer le ballon en se créant plusieurs occasions franches sans le moindre but, Dark Kabangu va échouer à deux reprises face au portier de la Renaissance avant que Ricky Tulenge à son tour, échoue face à ce gardien qui capte son ballon en deux temps.

45 minutes dominées par DCMP-Imana vont s'écrouler sans le moindre but et l'arbitre va renvoyer les 2 équipes aux vestiaires.

A la reprise, Renaissance essaie de mettre le pied sur le ballon en se procurant coup sur coup deux occasions de but sans les concrétiser. 78e minute, Ilonga dit Varane va briser les lignes médianes avant de lancer Mukoko Amale dans la course qui a vu ce dernier livrer un centre croisé qui finira aux pieds de Bongonga Vinny pour l'ouverture de score, 1-0 et ce sera le score à la fin de la partie.

Victoire permettant ainsi au DCMP-Imana d'avoir 41 points sur le classement partiel.

On a aimé : La motivation de Mukoko et d'Ilonga pendant toute la rencontre afin de servir aux imaniens une victoire méritée. L'entrée payant de Vinny Bongonga pour donner la victoire au DCMP-Imana en inscrivant l'unique but de la rencontre.

On n'a pas aimé : La passivité d'Asumani et de Bahometo respectivement dans la construction au milieu du terrain et dans la défense aux jeux aériens.

Tulengi, Kabangu, Mbele, Kone, Asumani, Mutomosi, Ilonga, Dessy, Amale, Bahometo et Barel Mouko sont les 11 joueurs qui ont débuté la partie.

Pat Mulex.

Prochains matchs

Aucun match programmé.

Alertes mail

Recevez une alerte mail chaque fois qu'un article est publié sur notre site. C'est gratuit. Entrez juste votre adresse email.
N'oubliez pas d'ouvrir votre email pour confirmer l'inscription

Votre adresse email:

Service offert par FeedBurner