Transfert Luyindama : 90.000€ à récupérer pour le Dcmp

Le 25 avril dernier, le club Turc de Galatasaray a levé l’option d’achat sur le prêt du joueur Christian Luyindama ‘’Limbombe’’ en provenance du Standard de Liège. Le montant serait estimé à 6 millions d’euro. Ancien joueur du Dcmp, cette opération peut rapporter près de 90.000€ aux Daring.

Tirant la sonnette d’alarme, les têtes pensantes du Dcmp avaient déjà alertés les autorités le 10/08/2017 sur les indemnités de formation à toucher lors du transfert du joueur du TP Mazembe au Standard de Liège en Belgique. Rien n’a été fait et le Dcmp a raté au minimum 20.000€.

Pour des raisons de pédagogie et une bonne compréhension du mécanisme, le Prof Garry Kande revient selon la méthodologie précédente. Explications.

De quel droit ?

Selon la FIFA, tous les clubs où est passés un joueur entre ses 12 et 23 ans, sont considérés comme des clubs ayant contribués à la formation et à l’éducation de celui-ci (Art 20 du Règlement du statut et de transfert des joueurs). Né en 1994, Luyindama a aujourd’hui 25ans.

De passage au Dcmp entre 2012 et 2014, Luyindama a évolué chez les immaculés pendant 2 saisons. Il avait 19 et 20ans. A ce titre, le Daring est considéré comme un des clubs formateurs du joueur.

A cette qualité, l’équipe a le droit de bénéficier de tous les avantages dus aux clubs formateurs. Dans ce cas d’espèce, il ne s’agit plus de l’indemnité de formation car le joueur a dépassé 23ans. Il s’agit plutôt de la contribution de solidarité, si l’on s’en tient aux textes de la FIFA.

D’où proviendront les 90.000€

L’article 21 du chapitre VII du Règlement du statut et du transfert des joueurs précise : ‘’Si un joueur professionnel est transféré avant l’échéance de son contrat, tout club ayant participé à la formation et à l’éducation du joueur recevra une proportion de l’indemnité versée à l’ancien club (Contribution de solidarité)’’

Concrètement, en cas de versement d’une indemnité de transfert, le nouveau club doit prélever  5% de ce montant et le répartir entre tous les clubs par lesquels le joueur est passé entre ses 12 et 23 ans, au prorata du temps passé dans ledit club.

Toutefois, si ce mécanisme est applicable pendant toute la carrière du joueur, il ne fonctionne qu’en cas de transfert international. Un transfert entre deux clubs affiliés à la même association n’active donc pas la contribution de solidarité. Dans le cas de Luyindama la contribution de solidarité est activable car il s’agit bel et bien d’un transfert international (Belgique vers Turquie).

Le prêt d’un joueur est aussi considéré comme un transfert à durée déterminée (Chap III, art 10). A ce titre, il est soumis aux mêmes règles qu’un transfert définitif. Cela signifie qu’en cas de prêt payant d’un joueur sous contrat dans un club A vers un club B étranger, ce dernier doit verser 5% de la somme à tous les clubs connus par le joueur entre ses 12 et 23 ans.

Comment calculer les 90.000€

Le transfert de Christian Luyindama vers Galatasaray s’est fait en deux phases. D’abord un prêt payant avec option d’achat  lors du mercato d’hiver (3 million d’Euros). Ensuite la levée d’option d’achat le 25 avril dernier (6 million d’Euros). Ce qui fait un total de 9 millions d’Euros.

Ayant évolué au sein du Dcmp entre ses 19 et 20ans (2 saisons), le Daring a droit de récupérer 20% (10% x 2) sur les 5% prélevés du montant du transfert (Cfr Annexe 5 art 1 du règlement du statut et du transfert des joueurs).

Le total du transfert étant de 9 million d’Euros, les 5% à prélever donne 450.000€ à repartir. Bénéficiaire de 20%, le Daring doit en récupérer ainsi 90.000€ équivalent de 100.800$. Une belle somme pour les immaculés.

Délai de paiement et risque

Selon l’article 2 de l’annexe 5 du règlement du statut et du transfert des joueurs, le nouveau club doit verser cette contribution au plus tard 30 jours après l’enregistrement du joueur. Le Daring est donc dans le délai.

Le point 3 de cet article 2 stipule :’’Si le lien entre le professionnel et ses clubs formateurs ne peut être établis dans les 18n mois suivant le transfert, la contribution de solidarité sera versée à l’association (fédération) du pays où le professionnel a été formé’’.

Le Dcmp a donc intérêt à faire le suivi du dossier et saisir Galatasaray via la fédération. Une cellule de suivi de ces cas doit aussi être mise en place car l’équipe passe trop souvent à coté de ses droits pour les transferts de ses anciens joueurs.

Prof Garry Kande.

Prochains matchs

Aucun match programmé.

Alertes mail

Recevez une alerte mail chaque fois qu'un article est publié sur notre site. C'est gratuit. Entrez juste votre adresse email.
N'oubliez pas d'ouvrir votre email pour confirmer l'inscription

Votre adresse email:

Service offert par FeedBurner