Hassan Abdallah s’en va

Photo droits tiers

Mépris, pétition truffée de contre-vérités et suspension irrégulière. Autant de raisons avancées par le président de coordination du DCMP, dans sa lettre de démission. C’est acté : Hassan Abdallah s’en va, deux ans après son élection, alors qu’il lui reste une année de mandat.

« Deux conseils d’administration se sont tenus aux termes desquels nous avons été suspendus irrégulièrement avant de nous entendre et de nous demander de démissionner », déplore Hassan Abdallah, dans une correspondance adressée au président du Conseil d’administration et au tuteur du club.

La démission du président de coordination intervient à 24 heures de la tenue de l’assemblée générale extraordinaire et élective.

Pour ne pas perturber cette rencontre, Abdallah affirme que le tuteur Aubin Minaku lui a prodigué un sage conseil : ne pas être à la base de la nouvelle scission au sein du DCMP.

« Ce jour, à la veille de l’assemblée générale, j’ai recouru à la sagesse du tuteur pour lui faire part de ma lecture de la situation car mon mandant court encore pour une saison sportive. Il m’a conseillé de ne pas être l’auteur d’une nouvelle scission du DCMP comme vécue cinq ans avant son arrivée dont les acteurs responsables moraux et physique sont encore autour de nous », a déclaré Hassan Abdallah.

Hassan Abdallah a été élu président de la coordination du DCMP le 27 août 2017. Il avait alors remplacé Gentiny Ngobila Mbaka qui avait aussi démissionné en 2016, alors qu’il lui restait une année de son mandat.

Quelques jours avant la démission de Hassan Abdallah, le président de la section football, Bonaventure Mutonji avait aussi déposé sa démission.

La Rédaction. 

Prochains matchs

Aucun match programmé.

Alertes mail

Recevez une alerte mail chaque fois qu'un article est publié sur notre site. C'est gratuit. Entrez juste votre adresse email.
N'oubliez pas d'ouvrir votre email pour confirmer l'inscription

Votre adresse email:

Service offert par FeedBurner