CAF-C2 : miser sur l’expérience

Photo droits tiers

Daring entame sa saison 2019-2020 dans la chaudière du stade des Martyrs et déjà dans le feu de la Coupe d’Afrique (C2). Un feu qui peut dévorer les faucons ou plutôt consumer les Renards (pas de La Fontaine). Le Renard de Loum, c’est le nom de l’adversaire de Motema Pembe. Comment DCMP peut-il réussir sa saison en Afrique ? Analyse.

Motempa Pembe est engagé sur deux fronts cette saison. Le championnat national et la Coupe de la CAF.

A la Division I, DCMP rêve de remporter un titre, alors qu’en Afrique, c’est l’étape des quarts de finale qu’il faut franchir et penser au titre d’ici 2022 [NDLR : c’est le projet ambitieux du comité Tshimanga].

C2 en premier lieu. C’est la troisième année consécutive que DCMP joue cette compétition. Pour les deux précédentes, Imana a été éliminé en 16e de finale.

A chaque fois, à l’extérieur, après avoir été tenu en échec à Kinshasa. Le score magique : 1-1 au stade des Martyrs pour la manche aller. Tous les espoirs de la phase retour tombaient toujours à l’eau. C'était des défaites, 1-0 pour Niefang de la Guinée et 2-0 pour San Pedro.

Expérience en exergue

La première année, Daring découvrait la compétition avec ses joueurs. Motif évoqué: ce sont des jeunes. Ils feront mieux prochainement. Péché pardonné. De l’immaturité et la jeunesse, l’équipe est passée aujourd'hui à la maturité et l’expérience.

C’est là le point fort du DCMP cette saison. Le club regorge aujourd’hui en son sein des joueurs qui vont participer pour la deuxième ou la troisième fois consécutive à une Coupe d'Afrique. Nathan Mabruki, Kayembe Ndotoni, Mouko Barel ou encore Mukoko Amale sont à leurs troisièmes expériences.

Inonga Baka « Varane », Isaac Ogbonna, Bahometo Junior, Asumani Rachidi, Doxa Gikanji, Carter et Junior Koné sont à leurs deuxièmes tentatives. Il en est de même pour Peter Kalaolé et Junior Mbele.

Au total, 13 joueurs parmi les 27 retenus cette saison [en se référant à la liste officielle] ont déjà fait au moins une campagne africaine avec le DCMP. A ceux-là s’ajoutent trois anciens du club comme Dezi Moma et Ngimbi Mapangu. Le calcul donne un total de 16 joueurs qui pourraient composer le 11 de départ avec 5 remplacements. Ils dégagent de l’expérience dans leurs pieds. UN avantage à exploiter.

Aux anciens joueurs, il faut compter notamment sur l’apport combien important de Dark Kabangu, véritable renard de surface, qui pourra bouger la ligne offensive.

Eviter des tâtonnements

L’un des péchés des anciens membres du staff technique, Otis Ngoma et Andrea Agostinelli était des tâtonnements. Isaac Ngata se retrouve peut-être dans la même configuration. D’aucuns disent : il ne connait pas le football congolais et risque de tâtonner. Certes, mais il peut s’en sortir s’il mise sur la confiance à un groupe, et surtout responsabiliser un gardien titulaire.

Lors de la campagne de 2018-2019, Otis Ngoma s’était embrouillé en ayant un gardien à l’aller (Barel) et un autre au retour (Mabruki). C’était contre Niefang. Il s’était même permis de changer 6 joueurs parmi le 11 de départ. Conséquence: élimination.

La même erreur a été commise par Agostinelli la saison suivante (Barel à l’aller et Idrissa au retour, le portier a été remercié alors qu'il a signé 4 saisons avec le DCMP). Conséquence : élimination aux 16e de finale contre San Pedro de la Côte d’Ivoire.

Pour éviter ce tâtonnement, le coach Isaac devrait se choisir son gardien numéro 1, le titulariser pour les deux manches et lui donner le plein de confiance. Le poste de gardien est très sensible, disent les entraineurs.

Le coach Isaac devrait, au-delà de miser sur l’expérience, injecter des éléments de valeur dans son effectif. Il devra faire confiance à son groupe et le réajuster en cas de nécessité.

Daring a donc un coup a jouer pour cette Coupe d’Afrique, si tous les ingrédients sont mis en place.

Qui pour le capitanat ?

DCMP pourrait être conduit par un joueur comme Mukoko Amale comme capitaine. Pourquoi pas ? Il est l’un des anciens, il jouera le 11 août son 100e match avec l’équipe.

Il est à sa 5e saison avec Motema Pembe et a prouvé toute sa fidélité ainsi que sa loyauté à l’équipe, dans les bons et mauvains moments. Son talent et son caractère de leader ne sont plus à démontrer.

La Rédaction.

Alertes mail

Recevez une alerte mail chaque fois qu'un article est publié sur notre site. C'est gratuit. Entrez juste votre adresse email.
N'oubliez pas d'ouvrir votre email pour confirmer l'inscription

Votre adresse email:

Service offert par FeedBurner