Amos Mbayo compte sur les états généraux pour réorganiser le sport

Photo droits tiers

A l’issue de l’ordonnance présidentielle publiée lundi 26 août tôt le matin, Amos Mbayo Kitenge est nommé ministre des Sports. Ancien conseiller financier de plusieurs ministres de ce secteur, il annonce déjà les états généraux « pour déceler les maux qui rongent le sport en RDC. »

Président du Comité olympique congolais (COC), il appelle à la conjugaison des efforts de tous les Congolais pour « apporter des innovations en vue de faire décoller le sport. »

« Je suis d’abord président du Comité olympique, donc j’ai toute la politique sportive avec moi. Je crois qu’aujourd’hui avec l’effort de tous les sportifs, nous allons apporter beaucoup d’innovation pour que le sport congolais puisse une fois pour toute décoller », affirme l’ancien président de la Grande commission des supporters du DCMP.

Amos Mbayo revêt aussi la casquette du Président de la fédération congolaise d’handball. L’une des attentes majeures des sportifs est notamment la préparation des Jeux de la Francophonie prévue en juin 2021 en RDC.

En dehors de ses jeux, son plus grand défi, selon plusieurs observateurs, est de gagner une Coupe d’Afrique des Nations. Aucun de ses prédécesseurs n’a réussi à le faire depuis 1974, année du dernier sacre continental des Léopards.

Devant la presse, Amos Mbayo se veut confiant quant à la réussite de son mandat.

La Rédaction.

Alertes mail

Recevez une alerte mail chaque fois qu'un article est publié sur notre site. C'est gratuit. Entrez juste votre adresse email.
N'oubliez pas d'ouvrir votre email pour confirmer l'inscription

Votre adresse email:

Service offert par FeedBurner