DCMP, Naufrage à la méditerranée

Partis pour jouer un match de football, les joueurs du DCMP s'étaient transformés à des tourismes au Maroc sauf qu'ils n'avaient pas dromadaires.

Il fallait s'y attendre, avec la qualité de cette équipé marocaine de Renaissance Berkane, à un match compliqué, difficile, pénible et horrible.

Tout le monde l'avait compris sauf les touristes du DCMP déguisés en joueurs de Football ; photo, vidéo, vidéo selfie, marathon. Ce sont là les choses qui ont caractérisé la visite guidée effectuée au Maroc avant la rencontre.

Aujourd'hui dimanche, pendant que les immaculés vont attendre un match de haut niveau, nous allons assister au naufrage du bateau qui conduisait les imaniens vers la méditerranée, sauf Mouko Barel, Vinny Bongonga et Doxa Gikanji vont échapper au danger.

Les marocains vont dérouler devant la défense du DCMP tels des  poissons dans l'eau en marquant au nom du père, du fils et du saint esprit, trois fois, trois buts et  amen!

Nous allons retenir un DCMP sans âme à Berkane, sans envie, sans passion, ne sachant même pas que nous sommes nombreux entrain de les suivre.

Nous allons envoyer des sauvetages à nos faucons pour qu'ils se préparent à une nouvelle bataille à l'arène de Kinshasa contre leurs bureaux marocains mais cette fois-ci devant les supporters impatients du DCMP.

Un seul mot : Méconnaissable

 

Alertes mail

Recevez une alerte mail chaque fois qu'un article est publié sur notre site. C'est gratuit. Entrez juste votre adresse email.
N'oubliez pas d'ouvrir votre email pour confirmer l'inscription

Votre adresse email:

Service offert par FeedBurner