Non classé

Parti en pleine forte à Durba, Deo Dilayen rentre dans un cercueil à Kinshasa

Il était en service dans la ville de Durba, dans le Haut-Uélé. Il rentre dans un cercueil, enfermé, poing et pied confinés dans ce bois, si cher soit-il. Personne ne veut imaginer cette scène, mais c’est pourtant la réalité. Deogratias Dilayen n’est plus. Il est décédé depuis lundi 27 juillet 2020, et sa dépouille est finalement rapatriée à Kinshasa, samedi 1er août 2020.

Dilayen, connu sous plusieurs sobriquets : Mfumu ya buala, Serpent de Moïse ou encore Esprit supérieur a fait pleurer d’aucuns. Le rapatriement de sa dépouille annoncé plusieurs fois et reporté, va enfin atterrir à l’aérodrome de Ndolo.

C’est de là que son corps sera acheminé dans une morgue de la capitale pour attendre le programme de son inhumation. Deo s’en va et laisse une très grande famille derrière lui. Sa femme, ses enfants, mais aussi une famille née, non de la volonté du sang, mais des couleurs : vert et blanc.

Et dans cette famille figure sa fille aînée : la Section intelligente-Les Têtes pensantes, qui est sa marque, son identité, ses empreintes. Une famille qui se mobilise déjà pour lui rendre hommage.

Une délégation se dirige déjà vers Ndolo et une autre reste derrière les machines pour vous faire vivre en live les moments forts de l’arrivée de la dépouille de Deogratias Dilayen, le formateur des idoles, l’idéologue.

La Rédaction.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer