Nouvelles

Affaire Guelord KANGA : DCMP aurait pu se qualifier en 2009 contre Manga sport

Après l’élimination de la RDCongo face au Gabon aux éliminatoires de la CAN 2021 qui se jouera au CAMEROUN, une autre rencontre est prévue entre la FECOFA et la FEGAFOOT cette fois-ci dans un terrain juridico-réglementaire de la nouvelle équipe dirigeante de la CAF. Pour motif, la FECOFA a introduit une réserve à la CAF pour « fraude » sur l’identité de Guelord KANGA, sociétaire de l’étoile rouge de Belgrade sacré champion du D1 serbe récemment.

L’irrégularité constatée dans le passeport du joueur originaire de la RDC affilié à la FECOFA depuis le 4 septembre 2003 sous l’identité de KIAKU KIAKU KIANGANA née à Kinshasa en octobre 1985 et qui a évolué à l’as audi sport de l’entente urbaine de Malebo à Kinshasa avant de plier bagage pour le Gabon où il a évolué avec l’identité de Guelord KANGA née à Oyem le 1 septembre 1990.

Joueur du 105, de l’as Mounana et du Manga sport qui en 2009 a croisé le DCMP de kinshasa au tour préliminaire de la ligue des champions de la CAF, éliminant ainsi le club congolais (1-2) à kinshasa le 1 février 2009 et (1-0) deux semaines plus au Gabon.

Selon le temoignage de son ancien président de l’as audi sport sur Top Congo fm, Kanga est parti pour le Gabon à son insu et toutes les démarches qu’il a entreprit pour qu’il soit remis dans ses droits n’ont jamais aboutit. Et ce jour là au stade des martyrs, le 1 février 2009, il est venu avec toutes les preuves incriminant le joueur qui était du voyage avec Manga sport pour affronter DCMP, et par le canal de son secrétaire toutes ces preuves ont été remis à un certain Bovic, proche de DCMP qui aurait reçu un pot de vin équivalent à 2000$ usd pour ne pas faire éclater au grand jour le dossier et accepter l’élimination des mitema pembe.

Aujourd’hui que l’affaire a ressurgit au grand jour avec la FECOFA, son ancien président a joint nos confrères de Top Congo pour retrouver ses droits du club formateur et regrette l’élimination des immaculés à cause de la cupidité des certains dirigeants imaniens.

John Anelka le maître

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer