Au coeur du DCMPLes têtes pensantesNouvelles

JEUDI HISTOIRE : DCMP SAISON 1963 , LE TRIOMPHE DU CONGO

Dans sa séquence « Jeudi histoire » qui consiste à renconter l’historique de l’équipe chaque jeudi de la semaine, la rédaction des têtes pensantes du pensantes du DCMP s’est réservée le droit de passer en revue une brève appercue historique du DCMP des années 1963.

Cette saison sera marquée d’une pierre blanche dans l’histoire de la formation immaculée car le club vert et blanc y gagnera son plus célèbre trophée historique, la coupe du Congo symbolisant la première participation continentale.

Mais revenons à Léopoldville. Il est parfois des têtes qui font chavirer les coeurs. La tête bienfaite du président Kinkela, pensante, solide, superbe, est de celles – là.

Au moment où les trois grands broyaient du noir au championnat de Leo, Daring Imana Matiti Mabe fut le premier à avoir vu le bout du tunnel. Merveilleusement encadré par le Président Kinkela, cette équipe qui passe pour une grande école de football va remettre les pendules à l’heure avec une nouvelle génération des jeunes joueurs pétris de talents qui ont permis aux vert et blanc de récupérer leurs lettres de noblesse après une traversée de désert.

Ce n’est peut-être pas le plus beau effectif dans l’histoire du club , mais en tout cas une révolution footballistique. Kibiasi Vignal, Elifa, Léopold Kisuaka, Damena Damar, Kalambay, Muwawa Pelé, Gaby Nsay , Kiala Decoulo ( Petit Puskas), Mondonga alias Mombito ( le roi des mabanga) et Nganga Dafirma furent parmi ces goleadors qui remirent le sourire aux Tupamaros. Champion en 1963, Daring fut a proprement parlé, la meilleure équipe de cette année – là.

Avec un Gaby Nsay tous feux , Daring, tous flammes s’adjugea le premier titre de championnat national ( coupe du Congo), face au champion du Katanga , le FC Saint-Eloi Lupopo. L’histoire retiendra donc que le vert et blanc sont non seulement le premier champion du Congo, mais aussi la toute première équipe congolaise à avoir disputé un match en compétition africaine des clubs. C’était contre le FC Oryx de Douala du géant Mbappe Leppé. Battu à l’aller sur le score de 3-2, le match nul de 2 buts partout réalisé au stade Roi Baudouin ( l’actuel tata Raphaël) ne suffit pas. Il fut débarqué de la compétition et les camerounais eurent le bonheur de remporter le premier titre africain.

Malgré tout, on retiendra que cette aura été dirigée par le regretté président Kinkela. On peut tout de même dire que le DCMP avait été dominateur dans le championnat de Leo, le coupe du Congo et qu’il n’avait besoin de rien pour être champion, si ce n’est sa supériorité sur le terrain.

King Presley

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer