Imana

Otis Ngoma de retour

Photo Papy Ngandu, photographe officiel du DCMP-Imana

Le coach Otis Ngoma a repris, mercredi 27 février, les rênes du staff technique du Daring club Motema Pembe (DCMP). Il remplace à ce poste Andra Agostinelli limogé pour n’avoir pas atteint les objectifs qui lui ont été assignés : le titre de la LINAFOOT et une qualification aux quarts de finale. Au fait, dire qu’Otis remplace Andrea est logique. En réalité, il est de retour.

Deux ballons, superstition, troubles : l’ADN de Renaissance (encore) respecté

Photo droit tiers

Jets de projectiles, gaz lacrymogènes, envahissement de la zone neutre, agressions de l’arbitre assistant et agressions des journalistes. C’est un spectacle désolant qu’ont offert les supporters du Fc Renaissance, dimanche 24 février, aux amoureux du ballon rond, en lieu et place d’une fin heureuse du match. L’ADN de l’équipe a été respecté.

83 ans de passion

Photo droit tiers

Tout immaculé devrait se rappeler bien de ce jour du 22 février. Jour même de la création de notre chère et grande équipe le Daring Club Motema Pembe qui totalise aujourd'hui 83 d'existence.

RAPPEL DE NOMINATION

Appelé successivementDaring Faucon (1936-1949),
CS Imana (1949-1985), DCMP (1985-2014) et DCMP Imana depuis 2014, DCMP a connu des changements de noms liés à son histoire. Une histoire que les vrais immaculés maitrises bien.

LE SACRE AFRICAIN DE 1994

Tags: 

DCMP: Amos Mabyo « Moïse », reprise des entrainements

Photo droit tiers

Après la grogne constatée ces derniers jours au sein du Daring club Motema Pembe (DCMP), les choses sont rentrées dans l’ordre. Un homme a pris l’initiative de réunir les joueurs, mardi 19 février, pour une conscientisation générale. Comme « Moïse », du temps de l’exode des Israëlites, Amos Mbayo, désormais administrateur du club après sa démission de la grande commission des supporters, a apporté sa contribution pour un Daring fort.

Tamla Ladji Zito : « Je ne suis pas parti pour une question d’argent »

Photo Papy Ngandu, photographe officiel du DCMP-Imana

Depuis le départ du milieu défensif du DCMP, Tamla Ladji Zito, beaucoup de choses se racontent. Certaines langues affirment que le joueur a refusé que son salaire soit revu à la baisse. Comme un devin, le joueur avait tenu à préciser les raisons de son départ, dans une interview exclusive accordée au site des Têtes pensantes, le seul média en Afrique, à qui il s’est confié. « Ebende » ou « Fer » comme les supporters l’appelaient précise : « baisser mon salaire, il n’y a pas de souci ». J’ai dit à Jérôme Ntangu : « Il faut qu’on se respecte ».

Linafoot : Un mois de février chaud

Photo Papy Ngandu, photographe officiel du DCMP-Imana

En cette phase retour du championnat, les immaculés s’apprêtent à connaitre un mois de février chaud. Les adversaires à jouer sont valeureux et en quête  d’un bon positionnement au classement. Pas des faux pas autorisés pour espérer être africain la saison prochaine.

 Il y aura d’abord le duel face au  SM Sanga Balende, ensuite le choc contre TP Mazembe et enfin l’éternel chaud derby contre le Fc renaissance. Seul le match contre l’ogre Mazembe se jouera à l’extérieur. Les deux autres se disputeront à Kinshasa.

Tamla Ladji Zito : « Les dirigeants ne voulaient plus de moi »

Photo Papy Ngandu, photographe officiel du DCMP-Imana

Tamla Ladji « Zito » est arrivé au DC Motempa Pembe en 2015. Il a joué plus de cinquante matchs en trois saisons au sein de cette équipe qu’il dit porter dans son cœur. « Je suis un grand supporter du DCMP ». Après l’expiration de son contrat, il ne savait plus quoi faire. Pourtant, avant son départ à Abidjan (Côte d’Ivoire) pour ses vacances, il a demandé ce que les dirigeants pensaient de lui. « On compte sur toi », avaient répondu les dirigeants. Depuis son pays natal, personne ne décrochait à ses appels. Il décide quand même de revenir à Kinshasa. Et le cauchemar commence.

Les maux du DCMP en deux mots : constance et organisation (Andréa Agostinelli)

Photo Papy Ngandu, photographe officiel du DCMP-Imana

A moins d’une année à la tête du Daring club Motema Pembe (DCMP), le coach italien Andréa Agostinelli a compris les maux qui rongent le club. Il ne faut pas avoir des loupes pour comprendre que les Immaculés ont un problème sérieux : la constance et l’organisation.
La « bombe » est tombée mercredi 30 janvier, en conférence de presse d’avant match de DCMP vs Maniema Union.
« Si un supporter me demande quand le DCMP sera champion, je lui dirai que ce sera quand le club gardera son ossature et que le club sera mieux organisé », lâche-t-il.

Sans forcer, Vclub domine DCMP

Photo Papy Ngandu, photographe officiel du DCMP-Imana

Comme à l’entrainement, Vita club a broyé le Daring club Motema Pembe, qui n’a plus rien du daring (courage, audace). C’est plutôt une équipe volontaire sans hargne qu’a présenté le coach italien Andrea Agostinelli, avec un « leader » de nom : Ricky Tulenge. C’est donc logiquement que les Moscovites battent les Immaculés par 3-1.

Pages