Mercato

Tempo, Matampi, Koné, Bangala et zito sur le point de départ

Apres la fin de la saison, le comité se retrouve devant des situations délicates sur les dossiers des joueurs. Mais rien n’est fait pour le moment. Si Daring n’y prend garde, il va perdre ses cadres, dont Joël Musingu « Tempo », Koné Junior, Ley Matampi ou encore Ladji Zito.

Au vue de leurs niveaux de jeu et la manière dont ils ont fini le championnat, plusieurs cadres de l’effectif du DCMP sont à ce jour très courtisé par nos concurrents.

En fin de contrat ou à un an de la fin de leurs baux, ces joueurs risquent d’échapper à l’équipe si l’on n’y prend garde.

Le comité doit se réveiller et quitter la léthargie qui le caractérise depuis un temps.

Tempo et Koné les plus courtisés…

Arrivé au sein du DCMP en 2014 en provenance de Style du Congo, apres un passage éclair dans FC Renaissance, Joël Musingu « Tempo » est fin contrat.

Apres des débuts difficiles, cette pépite s’est imposée dans le onze type de l’équipe.

Très habile balle au pied et dribbleur hors norme au-dessus de la moyenne, Tempo est devenu un cadre incontesté.

Depuis la fin de la saison et malgré les nombreuses sollicitations, il attend toujours un signe de ses dirigeants pour s’engager avec DCMP.

Malheureusement aucun mouvement jusqu’à ce jour. Un dossier vraiment à boucler le plus vite possible car ce ne sont pas les propositions qui manquent à ce joueur tant au pays qu’à l’étranger.

Dans la même situation nous citerons aussi les joueurs Zito, Salif Keita et Matampi qui ont vu leurs contrats s’achever.

Apres leurs prestations combien excellentes, ces joueurs doivent impérativement être conservés.

Un autre joyau qui est très demandé c’est Junior Koné. Lui il lui reste un an de contrat.

La loi sur le statut et transferts des joueurs de la Fifa stipule qu’un joueur qui lui reste un an de contrat est autorisé à négocier seul son prochain départ avec les clubs demandeurs à 5 mois de la fin de la saison. Donc au mois de janvier Koné sera libre de négocier son départ.

Mais qu’attend le club pour prolonger le contrat de ce joueur? Autant de clubs veulent s’arracher ses services tant ses qualités ne sont plus à démontrer.

D’autres joueurs dans ce même cas sont le capitaine Bangala et Ricky Tulenge, à qui il reste aussi une année de contrat.

Vivement un directeur sportif compétent!

Dans son organisation et pour une bonne gestion de ces dossiers, un directeur sportif s’impose. Depuis des années, le DCMP n’arrive plus à garder longtemps ses joueurs ou n’arrive pas à faire signer des contrats à long terme aux joueurs. Cela faute d’un bon directeur sportif.

Ce dernier a pour rôle de suivre à la lettre les contrats des joueurs, être l’interlocuteur de l’équipe dans les négociations des transferts, etc.

Pourquoi toujours attendre la fin des contrats des joueurs pour renégocier avec tous les risques possibles? Pourquoi toujours acquérir des joueurs avec des contrats à court terme? Pourquoi l’équipe laisse passer les indemnités de formation et les contributions de solidarité de tous les jeunes joueurs passés au DCMP? Comment laisser des joueurs en fin contrat aller en vacances sans assurances? Toutes ces questions doivent un jour trouver des réponses.

Une équipe donne des résultats dans le temps et en conservant ses joueurs majeurs. Sans cela nous serons dans un éternel recommencement sans résultats probants.

Au comité de se lever et finaliser ces dossiers très sensibles et importants.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer