Au coeur du DCMP

L’après Zahera : l’imbroglio

Depuis le départ du coach Mwinyi Zahera, c’est un flou indescriptible au sein du Daring club Motema Pembe (DCMP). Le site officiel de l’équipe a nommé Daniel Bread comme titulaire, alors que la grande commission et le président de la section football ont appelé Otis Ngoma pour prendre les commandes du staff technique des Immaculés. Depuis, c’est de l’imbroglio. Dans cette cacophonie, le français Henri Legarda a menacé de démissionner de la co-présidence du club de Kinshasa.

Après le match contre Dauphin noir, Daniel Bread a disparu. Otis Ngoma est venu avec pompe. Accueilli par des milliers de supporters, il est le « chouchou » du 12e homme. Il est très applaudi dans les séances d’entraînements.

Oits a déjà pu réunir 98% des joueurs. Tous lui font confiance et se préparent aux prochaines joutes pour se qualifier à la compétition africaine la saison prochaine.

Mais le vrai problème d’Otis : il n’a pas encore signé de contrat, 15 jours après son arrivée dans la capitale. D’où les questions que de nombreux observateurs se posent : le comité était-il au courant de l’arrivée d’Otis ? Sera-t-il titulaire ou pas ? Que deviendra alors Daniel ? Pourquoi la signature de son contrat traine ?

Les Têtes pensantes se sont renseignées dans tous les couloirs du DCMP et n’ont pas non plus trouvé des réponses à ces interrogations.

Le technicien congolais, sans contrat, ne peut pas se mettre sur le banc du DCMP contre Sanga Balende ce jeudi, au risque d’écoper d’un forfait.

Zito et Sissoko : absences prolongées

Depuis que cette cacophonie s’est établie, deux joueurs internationaux ne se rendent plus aux entraînements : le milieu défensif Ladji Zito et le défenseur axial Mohammed Sissoko.

Les absences prolongées de ces deux joueurs sont jusqu’à ce jour non justifiées.

Certaines sources font savoir que les deux athlètes ont été « terrorisés » par les violences qui ont émaillé la rencontre DCMP-Dauphin noir.

D’autres par contre renseignent qu’ils sont solidaires à leur entraineur Daniel Bread, menacé à l’issue du même match, et surtout avec Legarda qui a menacé de démissionner.

En même temps, aucune sanction contre eux n’est prise pour l’instant.

C’est un silence radio du côté de la direction du club en ce qui concerne le cas de ces deux joueurs et surtout, c’est un flou inimaginable concernant le dossier Otis Ngoma. Imbroglio.

La solution, estiment les Têtes pensantes, c’est de rassembler tout le monde (Coordination, section foot, grande commission des supporters et toutes les structures du club) afin de trouver une solution idoine et rapide avant le match contre Sanga Balende.

Après son élection à la tête du DCMP, le président Gentiny Ngobila avait promis : « Je ne laisserai pas l’équipe dans la rue (…) ».

Les Têtes pensantes sont d’avis que l’équipe est presque au bord de la rue et qu’une intervention du président de coordination s’avère nécessaire pour l’unité du club.

La devise du DCMP n’est-elle pas « DCMP uni est imbattable » ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer