Vodacom Ligue 1

Le Dcmp cale devant Don Bosco et n’avance plus.

Hier au stade des martyrs de Kinshasa le Dcmp a reçu les salésiens de Don Bosco. C’est dans le cadre de la 10è journée des play off du championnat. Après deux défaites consécutives, les immaculés devaient gagner ce match pour ce relancer. Mais l’équipe n’a toujours pas quitté la zone de turbulence qu’elle traverse.

Dès le coup d’envoi, le Dcmp est dans un bloc haut. Le premier quart d’heure est totalement dominé par les immaculés mais qui n’arrivent pas à trouver la faille malgré les occasions nettes de marquer. Sans paniquer le bloc de Don Bosco reste en place. A force de rater, le Dcmp va encaisser un but sur une action rapide d’Awako. Mwinyi joue un corner pour le ghanéen seul dans la surface qui croise sa frappe dans le petit filet pour l’ouverture du score (0-1, 21è).

Piqués au vif, les hommes d’Otis tentent de revenir au score. Mais ils confondent le plus souvent vitesse et précipitation. Alligné sur le coté droit de l’attaque, Mundele déborde et centre au second poteau. Ricky reprend la balle mais le défenseur salésien touche de la main et l’arbitre indique le point de penalty (une main très discutable). Malheureusement le même Ricky tire et le gardien arrête le penalty (43è). Vinny va s’offrir une dernière occasion en fin de première période mais un défenseur sauve sur la ligne (45è). L’arbitre siffle la pause.

Vinny permet à Dcmp d’arracher le nul

Au retour des vestiaires, l’équipe est totalement méconnaissable. Crispés et tendus, les joueurs ont perdu leurs jeux. Les fautes techniques s’enchainent, ce qui profite à Don Bosco qui reste en place. Sur une perte de balle au milieu de Tusilu, les salésiens déclenchent une contre attaque et s’en vont battre Dilma (0-2, 53è). Douche froide dans le camp des Toupamaros.

Seul satisfaction du jour, le jeune Mukoko est impérial sur son couloir. Il déborde, provoque et centre pour ses attaquants qui n’en profitent pas. Trop des ratés. Le Dcmp obtient un coup franc coté droit. Ricky tire et trouve Kayembe qui place sa tête pour la réduction du score (1-2,73è). Galvanisés, les joueurs se réveillent et assiègent l’adversaire. Mais ce dernier en profite pour multiplier les blessures imaginaires, cassant le rythme du match. Les minutes s’égrainent.

Toujours décisif quand il est sur le terrain, Vinny va se faire remarquer. Ricky effectue une longue remise en touche dans la surface. Cissoko dévie le ballon pour Vinny qui égalise d’une superbe retournée acrobatique (2-2,90è).  Plus rien ne sera marqué jusqu’au coup de sifflet final. Le dcmp reste leader (18 points) mais avec deux matches de plus que ses poursuivants qui ont tous 15 points.

La défense inquiète.

Les experts et spécialistes du football disent : « Avec une bonne attaque on gagne un match, mais avec une bonne défense on gagne un championnat et des titres ». Depuis le début de la saison, le point fort du dcmp était sa défense. En 7 matches de la phase aller, l’équipe n’a encaissé que 2 buts. Toutes les attaques se sont cassé les dents, à domicile ou à l’extérieur.

Mais en seulement 3 matches depuis la phase retour, le Dcmp a pris 8 buts. Incroyable mais vrai. Tenez par exemple, lors de la phase préliminaire, en 18 matches disputés l’équipe a concédé 9 buts. Il y a donc un problème et des réglages à faire. Il faut vite remédier à la situation car le championnat est dans sa dernière ligne droite où tout se décide en vue des places africaines.

Ce qui est inquiétant, c’est qu’à chaque fois le gardien Dilma est abandonné par des défenseurs. La plus part des buts qu’il a encaissés depuis la phase retour, il se retrouve souvent face aux attaquants. Des situations fatales pour un gardien. Au staff de remédier à cette situation au plus vite.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer