Les têtes pensantes

«Pionniers», «Elite», «Progrès» : Elvis Kutina raconte Les Têtes Pensantes

Il est l’un des pionniers de la section intelligente-Les Têtes pensantes. Il a vécu la genèse de l’aventure. Le bras droit du président-fondateur, Deogratias Dilayen. Il est le tout premier secrétaire général de la section. Il n’est plus à présenter dans le cercle imanien. Il s’appelle Elvis Kutina. Quand il parle de l’histoire du DCMP, tout le monde se tait et l’écoute. Il connait son club, son histoire, sa progression, ses moments de crise et le présent. Non pas qu’il soit octogénaire, mais c’est surtout parce qu’il est très cultivé. Avec sa mémoire d’éléphant, il résume l’histoire des Têtes Pensantes en un mot : « Les élites », et en deux temps : « Les pionniers et son progrès ». Lisez plutôt.

La section intelligente Les têtes pensantes du DCMP (SITPDCMP) constitue l’une des sections les plus actives de la grande commission des supporters du club. Ce mouvement est né à Kinshasa en 2014 suite à la dissension au sein de l’équipe qui a abouti à distinguer un courant «ouvert» appelé les élites du DCMP.

La section intelligente Les Têtes pensantes du DCMP est développée dans le milieu sportif kinois et notamment dans le monde en France, en Belgique, en RSA et en Angola pour faire partie des quatre branches de la diaspora.

En 2014, année de troubles et d’incertitudes, M. Dilayen Deogracias prend l’initiative de rassembler les supporters désespérés du DCMP.

Nous sommes au mois de juillet. Au début de la crise, le sport kinois souffre et cela étonne les Imaniens  en particulier. La majorité de supporters immaculés adhère à la propagande des dissidents sous les auspices de l’évêque Pascal Mukuna.

De ce qu’il a déjà entrepris, M. Deogracias au travers les réseaux sociaux va prendre l’initiative de regrouper tous les daringmen en leur donnant la vraie information.

Des jeunes supporters Imaniens assez cultivés se retrouvent le 5 juillet 2014 d’abord au stade cardinal Malula, après l’entraînement  et puis à Matonge (couloir Madiakoko) pour étudier comment mettre en place une structure physique capable de réunir les Dora et la vivre intensivement à travers les réseaux sociaux afin de lutter contre la manipulation, désinformation et agitation des masses propagés par des séparatistes.

Parmi les pionniers, on trouve Dilayen Deo gracias, Elvis Kutina, Victor Diowo, Epif Kongà, Joël Kudia, Lupcin Nituangani et Albert Lidjobo. Jimmy Amsini(RSA) et José Pina(France) ont aussi pris part à distance.

Le démarrage de la première réunion de l’association est plus modeste. En effet, il s’ouvre avec la participation de madame Nicha Mpabavuly, Serge Ilunga, Pira Basele, Pinô Mpunga, Mathieu Ntambwe, Napoléon Bakunda, Papy et les sept pionniers à l’exception d’Albert Lidjobo dans une terrasse à Lemba super sur la rue Lunguvu N°8.

DIlayen Deogracias et Elvis Kutina dirigent l’association jusqu’à son émergence. Puis ce sera avec de nombreux adhérents. Rapidement l’œuvre s’enracine, au point qu’en 2016, l’association dispose d’outils de communication divers et diversifiés.

Récit d’Elvis Kutina. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer