InterviewNouvelles

Kayembe Ndotoni: «Si nous gardons notre effectif en y ajoutant quelques éléments de valeur, nous irons loin»

DCMP a repris les entrainements mardi 12 septembre dernier. L’occasion pour les nombreux immaculés de découvrir les nouvelles recrues. Mais aussi les anciens qui ont été retenus pour la saison prochaine. Parmi ceux qui ont brillé la saison passée, il y a sans nul doute Kayembe Ndotoni. Ancien capitaine du Fc MK avec qui il a disputé deux fois consécutives la coupe de la CAF, il a rejoint les immaculés la saison dernière. Discret au début, il a fini par s’imposer comme un titulaire indiscutable. Ce défenseur talentieux s’est livré aux Têtes pensantes. Une interview exclsive au cours de laquelle, il parle notamment de son bilan, et ses objectifs.

Têtes pensantes: Peux-tu nous donner brièvement ton parcours ?

 Kayembe Ndotoni: Mon parcours est un peu long et je viens de loin avant d’arriver dans DCMP.

 Tu as gagné deux fois la coupe du Congo avec le Fc MK, ce qui t’as permis de jouer la compétition africaine. Quelles étaient tes impressions et quels souvenirs gardes-tu de cette expérience ?

 C’était un réel plaisir pour moi de jouer une compétition africaine. C’était un des objectifs que je m’étais fixé dans ma carrière. J’en garde des très bons souvenirs. Il y a certains joueurs que voyait jouer à la télé, et jouer face à eux étaient un grand plaisir.

A ton arrivée, ton intégration n’a pas du tout été facile. Tu as pris du temps avant de t’imposer, comment l’explique tu ?

Les difficultés que je connu au départ furent psychologique et mentales. Ne pas avoir où loger n’est pas facile. Mon président Max Moke, que je considère du reste comme mon père, m’avait donné une maison où j’habitais. Il s’occupait de moi à 100%.Quand j’ai rejoint le Dcmp, il me fallait libérer la place pour d’autres d’y loger. C’est ce qui m’avait perturbé dans mes débuts dans Dcmp. J’au eu à en parler avec le coach Otis. Très compréhensif qu’il est, il m’a donné une autre chance voilà pourquoi j’ai retrouvé un bon niveau.

 Pendant que le coach Zahera était dans Dcmp, nous t’avons vu venir en test mais t’as pas été retenu. c’était dû à quoi ?

Quand le coach Zahera était là, c’était plus le problème des blancs. En parlant avec eux, ils m’ont fait comprendre qu’il y avait Bangala, Sissoko et d’autres axiaux. J’avais donc pas une place dans l’équipe, que je revienne une prochaine fois. Ce n’était pas un problème du coach Zahera mais des blancs.

Tu as signé dans Dcmp pour combien de saisons ?

Je suis un joueur à titre définitif du Daring.

Quels ont été tes objectifs en arrivant au Dcmp

Mon ambition principale était de ramener le daring en compétition africaine et redorer son blason.

Comment tu as jugé ta saison et celle du dcmp ?

Mon rendement dans Dcmp la saison passée  était très bien. Tous les conseils du coach Otis  et tout ce qu’il me disait m’ont permis de faire une bonne saison. C’est grâce à tout cela que j’ai aussi été sélectionné chez les léopards CHAN. Ensuite toute l’équipe a aussi fait une  bonne saison dans l’ensemble.

Tu es passé entre les mains de plusieurs coaches dans ta carrière, quelle est la particularité de d’Otis, comment tu juges ses méthodes.

Malgré ma première saison sous ses ordres, j’ai beaucoup appris. Il m’a toujours mis en confiance depuis que je suis là. Je demanderai vraiment qu’on puisse nous le garder encore longtemps. Il est proche des joueurs, il a toujours été clair avec nous s’il y a un problème. Il apporte toujours de la bonne humeur dans le groupe. Si je suis devenu un peu technique c’est grâce à lui. Au début j’étais trop physique et plus dans le marquage et duels. Mais avec lui il m’a appris comment tenir le ballon, casser les lignes et soigner mes relances.

 Le Dcmp est qualifié en coupe de la CAF. Tu as suivi quelques matches de cette compétition, penses-tu que vous pouvez faire bonne figure ?

Je pense que si nous gardons notre effectif de la saison passée en y ajoutant quelques éléments de valeur, je crois que nous irons loin. Que le comité règle le cas de tous les anciens et avec quelques recrues de bonne qualité nous ferons une bonne campagne africaine.

Quel est le match qui t’a le plus marqué la saison dernière.

Le match retour contre Mazembe à Kinshasa

Ce match là, tous les supporters se demandent toujours comment nous l’avons perdu. C’est quoi ta lecture.

Bon, cette défaite nous a tous fait mal. Mais c’est la loi du football. Nous avons fait de notre mieux pour gagner. Etre mené, revenir au score, passer devant et perdre à la fin c’était difficile à digérer. Mais comme je l’ai dit c’est le football.

Tu as été face à Ben Malango, qu’est ce que tu penses de lui.

C’est un très bon avant centre, il a beaucoup des qualités. C’était la 2è fois que je joue face à lui après le nul du match aller à Lubumbashi. Je l’ai encore bien découvert en équipe nationale. Je l’ai approché et lui ai dit de continuer sur la même lancée.

Le dcmp a joué 18 matches lors de la phase préliminaire avec 12 matches sans encaissé un but. Dans les play off la phase aller s’est bien passée. Mais au retour l’équipe a encaissé beaucoup des buts. Qu’est ce qui s’est passé ?

Bon, même nous les défenseurs nous nous sommes posé des questions. On a eu honte de nous et ça nous a affectés de prendre beaucoup des buts en 2 matches. Le coach nous a convoqué et nous a demandé d’arrêter cette hémorragie.

 Que penses-tu du départ de Mundele ?

Ça m’a fait mal de lire à la télé sur une bande passante que Jean Marc était parti et a signé pour 3 ans. C’est un avant centre sur qui nous comptions beaucoup. Quand nous nous sommes qualifié pour la CAF, je me disais qu’en attaque avec la TKM (Tulengi, Kazadi, Mundele) plus Vinny et d’autres recrues de valeurs, derrière je serai à l’aise.

Es tu en contact avec lui ?

Non

Tu as joué avec Sissoko et Salif, qui te rassure le plus ?

Je n’ai pas de préférence car ils sont tous très bon.

Parmi les joueurs du Dcmp, avec qui tu es souvent en dehors des terrains ?

Après les entrainements je rentre directement chez moi à la maison. Je dirai peut être Sissoko vu qu’on est du même coin à Bandal. Quand je vais chez nous voir ma mère, je suis obligé de passer chez lui. Mais généralement je suis à la maison.

C’est quoi tes objectifs pour cette nouvelle saison qui commence ?

J’aimerais mieux commencé que lors de la saison passée. Mon souci c’est d’aller le plus loin possible en compétition africaine avec le Dcmp. Que l’unité qui nous a caractérisés avec mes coéquipiers puisse continuer encore cette année.

Tu as joué 23 matches, un seul but marqué contre Don Bosco. Généralement les défenseurs centraux marquent beaucoup des buts dans des coups de pied arrêtés (Ramos, Piqué,etc…).Pourquoi que ce soit toi ou Sissoko vous n’y arrivez pas ?

Le problème est qu’on peut monter, mais tout dépend du tireur. Tu peux te placer au 1er poteau ma la balle arrive au 2è et vice versa. C’est ça la difficulté.

 C’est qui le plus rigolo du groupe ?

(Rire)… Le joueur qui fait plus rire c’est Mukoko Amale Soso

 Qui sont les cadres du vestiaire ?

Zito et le capitaine Doxa

Je demande aux supporters de toujours venir nombreux nous soutenir, même lors des entrainements. Nous en avons besoin. Je les aime beaucoup, qu’ils ne se fatiguent pas mais qu’ils continuent d’être derrière nous.

Propos recueillis par Prof Garry Kande.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer