Vodacom Ligue 1

Division I : DCMP occupe la 3e place

Le Dcmp affrontait ce dimanche 8 mai au stade des martyrs l’Oc Mungano pour le compte de la 8è journée du championnat national. Interrompu la veille à la 6è minute à cause d’une forte pluie qui s’est abattue sur toute la ville de Kinshasa, les 22 acteurs se sont retrouvés le dimanche à 10h.

Dans un match à l’allure d’une revanche après la défaite (0-2) à Bukavu à la phase aller, les Immaculés sont venus à bout des Shalalile, 3-1. Cette victoire permet aux immaculés de passer à la 3è place avec 12 points, devançant Mazembe qui a 10 points et derrière Sanga Balende (17 pts) et Vclub (17 points).

C’est timidement que le DCMP entame cette rencontre. Il fallait attendre le quart d’heure de jeu pour voir la première occasion du match. Dans son couloir gauche, Wembo adresse une longue passe à Koné. Ce dernier fait une déviation acrobatique en l’air à destination de Tempo qui entre dans surface, efface un défenseur et enroule son ballon mais qui fuit le cadre (15è).

Cette action réveille les verts et blancs qui accélèrent le jeu en multipliant les phases de jeu.

Une autre occasion de Tempo dans son couloir qui déborde, mais fait un mauvais choix en cherchant à marquer dans l’angle fermé, oubliant ses coéquipiers en retrait (18è).

En multipliant les offensives, le Daring n’était pas à l’abri d’un contre adverse. Dans une attaque placée côté gauche de la défense, l’ailier de Mungano centre dans une défense rêveuse et son attaquant fixe Matampi à bout portant (0-1, 20è).

Stupeur dans le stade car le but arrive contre le cours du jeu tant le DCMP s’est procuré les meilleurs occasions.

Sur une balle lancée en profondeur, Tempo et le gardien adverse se heurtent. Le match est arrêté pendant 9 minutes mais après les soins, le gardien de Mungano est obligé de quitter ses partenaires. Il est touché à la tête (32è).

Junior Kone, le maestro

Reprenant sa marche en avant, Koné en métronome du milieu lance encore une balle en profondeur. Apres 25m de course, Tempo se présente seul devant le gardien mais manque le cadre (35è). Quelle occasion manquée.

Le Daring tient son adversaire à la gorge et multiplie les attaques. Avec un duo Doxa et Zito au milieu, Mungano ne franchit plus la ligne médiane.

Dans un très bon jour, Wembo fait des merveilles dans son couloir. Il trouve Doxa dans la surface sur un centre parfait mais l’international manque un but net en reprenant la balle de la tête (41è).

Toujours dans ses efforts, Wembo déborde mais son centre est contré en corner. Koné s’en charge et trouve Ricky qui place une tête imparable pour l’égalisation (1-1, 42è).

Loin de se relâcher, les Toupamaros maintiennent la pression. Tempo s’en va dans ses dribles et est fauché à l’entrée de la surface, un peu excentré côté droit.

Koné se charge de tirer ce coup franc et trouve la lucarne d’un tir parfait au-dessus du mur (2-1,45è).

L’arbitre indique 5 minutes des temps additionnels. Doxa envoie une frappe de 30m mais le gardien sort un bon arrêt (47è). C’est sur cette action que la mi-temps intervient.

Faux rythme, des ratés

La seconde période se joue dans un faux rythme comme au début du match et le même scénario a failli se reproduire.

Sur un corner de Mungano Matampi rate sa sortie, un joueur adverse reprend de la tête dans le but vide.

Malgré un sauvetage d’un défenseur, la balle semblait avoir franchi la ligne de but, mais l’arbitre n’a rien vu et le match se poursuit (53è). Quelle frayeur !

Cette action vient réveiller une fois de plus les immaculés qui se lancent à l’assaut des montagnards.

Dans une combinaison en triangle entre Koné-Ricky-Mbidi, ce dernier se présente seul face au gardien mais envoi la balle au-dessus de la transversale (55è).

A la 64è Ricky cède sa place à « Xavi » Mukoko qui vient encore aider l’équipe dans la conservation du ballon.

Tout feu tout flamme malgré ses déchets, Tempo se joue de la défense adverse en éliminant deux joueurs. Il fait encore un mauvais choix en voulant toujours marqué dans un angle fermé pendant que Mukoko était seul au point de penalty (70è). Une occasion nette de but gâchée une fois de plus.

Koné sort sous l’ovation du public avec un but et une passe décisive. Sanogo prend sa place et joue en pointe (75è).

Tempo continue son festival et martyrise les défenseurs. Il effectue un coup de sombrero qui élimine deux joueurs, entre dans la surface et se fait accroché. Sans broncher l’arbitre indique le point de penalty et Mukoko le converti sans difficulté (3-1,78è).

Voulant conserver ce score, le coach Otis lance Mazowa à la place de Zito qui aura été impeccable (83è).

Sur un autre débordement de Tempo, il trouve Sanogo qui décroche une frappe à l’entrée de la surface mais le gardien est sur la trajectoire pour envoyer la balle en corner.

Plus rien ne sera signalé et le DCMP gagne un match qu’il aura maîtrisé de bout en bout.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer