Vodacom Ligue 1

Après sa victoire contre ROJOLU, DCMP leader provisoire

Le DCMP n’a pas brillé contre ROJOLU en match de la 13e journée de la Division I joué au stade des Martyrs. A défaut de présenter un beau football, l’équipe a prouvé sa force mentale pour venir à bout des « Bleu et blanc » de Kinshasa.

2-0, c’est le score final entre Immaculés et protégés de Roger Lukaku. Ricky Tulengi et Mbidi Mavuanga ont été les buteurs de cette compétition.

Grace à ce résultat, les immaculés prennent seul la tête du classement provisoire  (28 pts) avant le derby entre Vclub (27 points) et Renaissance 26 points). Le match.

Avec une détermination et des ambitions affichées, le DCMP met le pied sur le ballon dès le coup d’envoi de l’arbitre. Sur une descente, Ikuku lance Zadio en profondeur côté gauche, il entre dans la surface de réparation mais son centre est contré pour le premier corner. Ricky le tire et dépose la balle sur la tête de Doxa. Seul et libre de tout marquage. Il écrase son tir et la balle passe au-dessus. Nous jouons la 3e minute.

Positionné haut dans ce match, ROJOLU gène les relances immaculées. Le milieu est ainsi obligé de souvent reculer et jouer avec le gardien pour essayer de ressortir le ballon proprement.

Les passes s’enchainent, mais souvent dans la latéralité. Dans ces conditions, difficile de passer le bloc compact de l’adversaire. Les hommes de Lukaku tentent d’imposer un défi physique à DCMP, visiblement émoussé par l’énergie dépensée lors du précédent match face à l’As Dragon.

Manque d’inspiration

Après 10 minutes d’observation, le Daring impose son jeu. Petit à petit les combinaisons se mettent en place, sans véritablement inquiéter le gardien adverse.

A la 26e minute, Kazadi Kasengu dit « Zadio » lance Mundele en profondeur. Après une course de 25m avec le ballon, il se présente seul face au gardien mais il écrase sa frappe croisée et le gardien capte sans souci. Quelle occasion manquée. Il avait tout le temps de faire mieux.

Prix sous pression, l’équipe adverse commencent du cinéma par des joueurs qui tombent sans arrêt. Un moyen pour eux de casser le rythme.

Très présent au milieu, Zito essaie de mettre du mouvement. Mais l’équipe manque souvent de solutions pour débloquer le match.

De retour dans l’équipe depuis la 3è journée, Lola peine à retrouver son niveau du début de la saison sur le côté droit de la défense.

Sans occasion franche et un jeu poussif, les hommes d’Otis ngoma offre un visage moins reluisant que lors des matches précédent.

Pas dans un grand jour, lui aussi, Ricky multiplie les mauvais choix. C’est sur ce score nul et vierge que l’arbitre envoi les 22 acteurs aux vestiaires pour la mi-temps.

Changements tactiques

Pour dynamiser l’attaque, Otis effectue deux changements coup sur coup dès la reprise. Koné et Tempo remplacent Mundele et Doxa (45è).

Zito récupère à cet effet le brassard. Ces changements permettent au bloc de se positionner encore un peu plus haut. Pour illustration l’équipe obtient successivement deux corners dans les trois premières minutes de la reprise.

Piqué au vif depuis qu’il n’est plus titulaire, koné revient petit à petit à son niveau. Son entrée permet à l’équipe de garder le ballon, il est au départ de toutes les actions et tous les ballons passent par lui. Bien aidé par un Mbidi au sommet.

Récupération au milieu de Koné qui sert Zadio dans le dos de la défense, il manque son contrôle et le gardien arrête le ballon (51è) et reste au sol.

Décidé de prendre ne fut ce qu’un point, ROJOLU sort un attaquant pour un médiateur Ebonda (un ancien du dcmp). Les ambitions sont claires. Koné récupère encore un ballon au milieu et tente sa chance de 30m mais son tir passe au-dessus (67è).

DCMP perd son jeu et multiplie les mauvais choix. Symbole d’un manque de d’efficacité, l’équipe n’a cadré qu’un seul tir jusqu’à la 70è minute. Incroyable !

Ricky…puis Mbidi

Toujours à la baguette, Koné lance une contre-attaque côté gauche. Son centre trouve Zadio qui dévie pour Ricky derrière mais sa tête est mal ajustée et frôle la barre (71è).

Dans la minute suivante, Tempo récupère une balle côté gauche, il efface son vis-à-vis et un joueur du DCMP tire vers a cadre. La balle frôle un défenseur de ROJOLU avant de remonter sur son bras dans la surface de réparation.

L’arbitre n’hésite pas et accorde un penalty. D’un contrepied parfait Ricky va ouvrir le score (1-0,74è).

Ce but réveille le public qui pousse son équipe. Ricky attaque côté droit, fixe son vis-à-vis, entre dans la surface mais sa frappe est arrêtée par le gardien.

En fin de match, Rojolu se réveille et tente de revenir au score. Le match devient équilibré et le ballon va d’un camp à l’autre.

Très généreux sur le front de l’attaque et visiblement essoufflé, Zadio cède sa place à Diarra (87è).

Sur le corner qui suit tiré par Koné, la défense renvoie le ballon. Ricky récupère et décale pour Mbidi « Modric » qui décroche une frappe à l’entrée de la surface pour le but du break (2-0,88è). C’est l’euphorie dans les gradins.

Malgré 4 minutes des temps additionnels plus rien ne sera marqué jusqu’au coup de sifflet final.

Le daring gagne malgré un match moyen. Néanmoins l’essentiel est fait. Maintenant il faut préparer sereinement le prochain derby contre le Fc Renaissance lors de la prochaine journée, fixée au 11 décembre 2016.

Composition: Dilma, Lola, Ikuku, Cissoko, Kayembe, Zito, Doxa, Mbidi, Ricky, Zadio, Mundele.

Articles similaires

44 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer